François BAYLE, L'expérience acoustique : It

1972
03m 37s
Réf. 00021

Notice

Résumé :

L'expérience du titre est à entendre dans le double sens d'expérimental et d'épreuve. Il s'agit d'explorer la richesse des perceptions sonores, et de jouer sur les différents registres de ces perceptions. À ce titre, le questionnement qui sous-tend toute l'entreprise est celui de la correspondance entre l'extériorité et le pouvoir des phénomènes sonores et l'intériorité de l'écoute (disponibilités et comportements face à eux).

Type de média :
Date de diffusion :
1972
Personnalité(s) :

Éclairage

Durée totale : 54'15

Sous ce titre sont regroupées quatorze pièces (d'une durée allant de trois à vingt cinq minutes) qui ont été composées entre 1964 et 1972. Cette suite préfigure les futurs grands cycles bayliens (les "utopies") comme Erosphère ou Son Vitesse Lumière.

L'expérience du titre est à entendre dans le double sens d'expérimental et d'épreuve. Il s'agit d'explorer la richesse des perceptions sonores, et de jouer sur les différents registres de ces perceptions. À ce titre, le questionnement qui sous-tend toute l'entreprise est celui de la correspondance entre l'extériorité et le pouvoir des phénomènes sonores et l'intériorité de l'écoute (disponibilités et comportements face à eux).

Expérience, à vrai dire jamais achevée, ni jamais achevable. Le projet prévoyait environ dix heures de musique. Il n'en reste finalement que deux. Mais on peut dire que l'œuvre ultérieure du compositeur est en partie la continuation et le développement des problématiques posées ici.

L'œuvre reflète aussi son époque : celle de mai 68, qui apparaît par endroit sous forme de bouffées de sons de sirènes de polices, de rumeurs, etc. "Stimulé sans doute par les circonstances, mon projet en reçu une grande bouffée d'air frais, bien nécessaire avant cette plongée en apnée dans les abysses du studio". La version intégrale de L'Expérience acoustique fut créée au Festival d'Avignon, cloître des Célestins, en août 1972.