Michel REDOLFI (entretien)

1979
01m 19s
Réf. 00075

Notice

Résumé :

Interview extraite du CD-ROM "La Musique électroacoustique" Ed. Hyptique (2000)

Type de média :
Date de diffusion :
2000
Date d'événement :
1979
Personnalité(s) :

Éclairage

MICHEL REDOLFI

Né en 1951 à Marseille.

Etudes de violon au conservatoire de Marseille. Composition en autodidacte après un séminaire d'électroacoustique avec Marcel Frémiot.

1969 Co-fonde le Groupe de Musique Expérimentale de Marseille (GMEM) avec Marcel Frémiot, Lucien Bertolina et Georges Bœuf.

De 1974 à 1984 Compositeur-Résident aux USA : Il est invité par les studios de musique électronique de Dartmouth College, de l'Université du Wisconsin et du California Institute of the Arts.

Chercheur à l'Université de Californie à partir de 1977, il invente le domaine des musiques subaquatiques, où l'eau agit comme nouveau médium de l'écoute. L'exploration technologique et artistique continue de nos jours sous formes de spectacles (Opéra Crysallis) ou de concerts en piscine olympique et en pleine mer : Sydney Festival, Festival Musica, 38° Rugissants, Ars Electronica, Ysbreker-Amsterdam, Brisbane Biennale, Montpellier-Danse, Musiques en Scène...

De 1986 à 1998 Michel Redolfi dirige à Nice le CIRM, Centre National de Création Musicale ainsi que le Festival de Musiques Actuelles MANCA. Il compose entre autres des installations sonores permanentes pour des espaces publics comme la Fondation Maeght, l'Exposition Universelle de Séville, le Parc de La Villette, le Centre de la Mer Nausicaä.

Durant cette période il réalise également de nombreux projets multimédia (In Corpus prix Ars Electronica) et des CD interactifs pour enfants (Jungles, Berceuses : Albin Michel/Musée d'Art Moderne).

En 1999 fonde son studio à Nice où il poursuit en indépendant ses activités de composition ainsi que des créations de design sonore. Fonde le label d'édition Mediacraft.

Pour le concert il réalise depuis 1978 un cycle d'œuvres électroacoustiques dont la spatialisation multipistes dramatise le spectacle auditif (Pacific Tubular Waves, Appel d'Air, Vox in Vitro). Le Groupe de Recherches Musicales INA-GRM crée régulièrement ses œuvres dédiées à l'orchestre de haut-parleurs Acousmonium.

Michel Redolfi écrit aussi des musiques mixtes (live electronic) pour les solistes Pierre-Yves Artaud, Michael Lonsdale, Jean-Paul Celea, Alex Grillo, Steve Shehan, Frank Royon le Mée, Yumi Nara, le Trio le Cercle, Susan Belling, Thomas Bloch.

Médaille de la SACEM pour l'ensemble de son répertoire.

Transcription

Michel Redolfi
Moi j'aime l'écoute du public, c'est-à-dire que quand je le vois heureux sortir d'une séance de concert, je parle là bien sûr de concert où il y a des situations où ils sont observables, pas lorsqu'ils sont enfoncés dans un fauteuil, mais c'est lorsque c'est une installation sonore, lorsque c'est une situation, en effet peut-être, en ce qui me concerne, ils sont en pleine eau, ils cherchent des trucs. Quand on les voit comme ça explorer leur écoute avec beaucoup de, je dirais, de candeur et d'application et de... oui, de naïveté, mais ils sortent et après ils disent je, et je suis tellement heureux. Comme je disais précédemment, il faut être médiateur parce que, quand même, en ce qui me concerne, c'est le bout de la chaîne, ce n'est pas notre extrémité, ce n'est pas notre plaisir en studio. C'est pour ça que je dis ce ne sont pas des musiques expérimentales dont il faut se préoccuper mais de musiques expérimentables par le public. Et ce qui nous importe c'est d'allumer la mèche et de voir le pétard exploser, c'est-à-dire l'émotion jaillir et la manière dont le public s'accapare ou s'enflamme finalement de lui-même par sa propre découverte. Tu augmentes sa conscience et puis tu les libères un peu différents à la sortie du concert.