Daniel TERUGGI (entretien)

1997
52s
Réf. 00082

Notice

Résumé :

Interview extraite du CD-ROM "La Musique électroacoustique" Ed. Hyptique (2000)

Type de média :
Date de diffusion :
2000
Date d'événement :
1997
Personnalité(s) :

Éclairage

Daniel Teruggi, 1952

Études de physique, composition et piano en Argentine. En 1977 s'installe en France, où il étudie au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris et rentre au Groupe de Recherches Musicales de l'Ina en 1981. En 1997, il devient directeur du Groupe de Recherches Musicales.

Depuis octobre 2001 il est directeur de la Recherche et de l'Expérimentation à l'Ina. `

Docteur en Art et Technologie à l'Université de Paris VIII, il enseigne le son et les arts plastiques à l'Université Paris I. Il dirige un Séminaire sur les nouvelles technologies appliquées à l'analyse musicale à l'Université de Paris IV.

Il a développé une importante activité de compositeur et chercheur, travaillant principalement sur les relations entre création et technologie ainsi que les problématiques liées à la perception du phénomène sonore.

Transcription

Daniel Teruggi
Depuis que j'ai commencé à exercer le métier de compositeur, c'est-à-dire décidé que j'allais créer mes musiques selon mon point de vue, j'ai abandonné assez rapidement le domaine de la musique instrumentale parce que je considérais que faire de la musique impliquait faire ses propres sons. Et qu'on disposait d'éléments, d'outils, qui permettaient d'aborder la création d'un mode tout à fait nouveau, c'est-à-dire où le compositeur est d'une part orfèvre de ses sons, il fabrique ses sons, et après, à partir de ses sons il va fabriquer la musique. Ceci n'empêche que dans ma carrière, j'ai souvent utilisé aussi des sources instrumentales, c'est-à-dire utilisé des sons d'instruments qui jouent en direct comme un élément sonore que je vais façonner et que je vais intégrer à d'autres sons que j'aurais créés.