Iannis XENAKIS (entretien)

1960
01m 39s
Réf. 00085

Notice

Résumé :

Interview extraite du CD-ROM "La Musique électroacoustique" Ed. Hyptique (2000)

Type de média :
Date de diffusion :
2000
Date d'événement :
1960
Personnalité(s) :

Transcription

Iannis Xenakis
Qu'est-ce que c'est que la musique concrète ? C'est l'art de prendre des sons, de former de sons, et puis ensuite de les mettre ensemble d'une certaine façon, plus difficile que les sons de l'orchestre parce que l'orchestre fait exactement la même chose. On prend des sons qui existent ou qu'on essaie de construire, et on les met ensemble selon certaines règles de composition. Dans la musique concrète, on prend des sons et on essaie aussi de les mettre ensemble, par des montages, par des mixages, par des choses comme ça. Si à l'orchestre on a déjà une image mentale des sons qu'on met ensemble, dans le cas de la musique concrète ou électroacoustique, ce sont les sons mêmes, c'est les objets qu'on a collectés qui doivent être mis ensemble. Donc on n'a pas une image mémorisée d'avance, il faut travailler sur le tas. Mais ça ne suffit pas. Parce que sur le tas, c'est se laisser mener par le bout du nez par ce qu'on a. Or il faut, il est nécessaire que l'artiste se crée une activité plus générale de ce qu'il fait et une sorte de, aussi je dirais même beaucoup plus loin, d'une philosophie de ce qu'il fait. C'est-à-dire il faut qu'il soit relativement abstrait. Ne pas rester seulement devant son objet immédiat mais de se sortir de lui pour pouvoir savoir où il va, où il doit aller. Bon, eh bien il a mis ensemble trois sons et puis après, qu'est-ce qu'il va faire ? De fil en aiguille, on se rend très bien compte que ces problèmes-là, de base sont connectés à des problèmes de structure mentale, enfin de cosmo théorie sur de la musique, au fond.