Kaffe MATTHEWS, Men Being Butterflies

28 mars 2008
06m 03s
Réf. 00311

Notice

Résumé :

"Cette pièce s'inspire d'un voyage au Vietnam. Imaginez un instant, vous êtes dans un décor absolument paisible... En terrain familier. Tout est calme lorsque soudain BANG ! Quelque chose se produit et c'est toute l'atmosphère qui change"

Type de média :
Date de diffusion :
28 mars 2008
Personnalité(s) :
Thèmes :

Éclairage

"Cette pièce s'inspire d'un voyage au Vietnam. Imaginez un instant, vous êtes dans un décor absolument paisible... En terrain familier. Tout est calme lorsque soudain BANG ! Quelque chose se produit et c'est toute l'atmosphère qui change. La plage est envahie par une centaine d'hommes, venu de nulle part, tirés par des cerfs volants sur des planches de surfs. Ce n'est pas tout à fait du windsurf, je crois qu'on appelle ça le kitesurf.... Il y avait là cent garçons, voire plus qui ont émergé des flots avec leurs planches, sous le coucher du soleil et c'était un spectacle saisissant de beauté...Ils volaient...C'est donc cette sensation qui est, en grande partie, à l'origine de la pièce. Le matériau sonore utilisé pour cette œuvre provient d'une pièce de Jonathan Harvey, un compositeur anglais avec qui j'ai travaillé, l'an dernier, avec l'Orchestre Symphonique Écossais de la BBC. On a fait une performance, ensemble, dans laquelle je retraitais en direct les sons de l'orchestre entre chacun des morceaux qu'ils jouaient. Là aussi, il s'agissait d'une performance improvisée et spatialisée entre les morceaux de l'orchestre. Mais cette pièce qui nourrit Men Being Butterflies (Les hommes étant des papillons), est en fait représentative de ma collaboration continue avec Jonathan. Il a aussi écrit un solo pour trompette, qu'il m'a demandé de remixer pour un CD, ce que j'ai fait. Là encore, l'exploration du territoire sonore de la trompette en sourdine, est très semblable à un domaine sonore sur lequel je travaille depuis cinq ou six ans, l'univers sonore du Thérémine, celui de la tonalité. Je veux parler des sons très fluides qui opèrent sur des lignes de direction et de hauteur, en quelque sorte. C'est ce matériau qui sera retraité pour le festival, sur scène et à travers l'Acousmonium."

(Kaffe Matthews)