José Luis CAMPANA, Encore nalu kamusi...

07 février 2004
03m 06s
Réf. 00316

Notice

Résumé :

La couleur résultante de cette pièce est perçue comme une transition permanente entre l'univers des timbres harmoniques et in-harmoniques. Ce réservoir sonore de tradition orale, riche en rythmes, couleurs, modes de jeux, articulations, mouvements... a été élaboré par l'application des techniques des composition contemporaine, afin d'harmoniser l'hétérogénéité du matériel sonore et créer un discours musical cohérent.

Type de média :
Date de diffusion :
07 février 2004
Personnalité(s) :
Thèmes :

Éclairage

À Jean Geoffroy et à Géraldine Keller

Deux sources d'inspiration sont à la base de la création de cette partition.

La première trouve ses origines dans des musiques de traditions orales d'Afrique, du Brésil, d'Amérique Centrale... Par exemple, d'une part, des sons vocaux, (onomatopées, sons gutturaux, des mots, des phrases...) parlés, chuchotés ou chantés en direct et/ou traités électroniquement et pré-enregistrés sur compact disque ; et d'autre, des sons percussifs, joués sur des percussions plus ou moins conventionnels, tels que la cuica, les bongos, les congas, des tambours, des woods blocks... abordés de la même manière peu habituelle (jeux sur le fût, sur le cercle en métal, différentes positions des mains, des doigts...).

La deuxième source d'inspiration vient des "expressions populaires" d'un groupe social quelconque, à travers différents objets sonores utilisés comme instruments de percussion, comme des casseroles, des couvercles de casseroles, des poêles, des pots en terre cuite... de façon à exprimer des sentiments de colère, de joie, de désespoir... par le choix de cellules rythmiques très simples.

Les différents sons vocaux des femmes, d'hommes et des instruments de percussion, sont mélangés aux timbres d'un glockenspiel et d'un carillon intra tonal en 16ème ton.

Avec ces diverses voies de recherche, le compositeur a créé un seul "instrument multiforme" (vocal et instrumental), de sonorité archaïque, primitive. Un instrument complexe qui pourrait rendre compte de différents modes d'expression populaire, et à travers lequel les interprètes puissent exprimer ses émotions.

La couleur résultante de cette pièce est perçue comme une transition permanente entre l'univers des timbres harmoniques et in-harmoniques.

Ce réservoir sonore de tradition orale, riche en rythmes, couleurs, modes de jeux, articulations, mouvements... a été élaboré par l'application des techniques des composition contemporaine, afin d'harmoniser l'hétérogénéité du matériel sonore et créer un discours musical cohérent.