Erick ABECASSIS, Sh-an

23 mai 2009
04m 52s
Réf. 00339

Notice

Résumé :

"Sh-An est un solo pour ordinateur et instruments analogiques. Le terme de "solo avec ordinateur" est ambigu du fait même de la possibilité de l'instrument de jouer sans problème une multitude de voix, de couches, et par le biais des automations possibles donner à entendre une démultiplication du musicien. Mais je voulais avec Sh-An que l'on ne perde pas cette sensation de solo. La structure de Sh-An repose donc sur l'emploi d'un flux principal (sorte de cantus firmus électronique) perturbé par d'autres flux, venant fusionner avec celui-ci."

Type de média :
Date de diffusion :
23 mai 2009
Personnalité(s) :
Thèmes :

Éclairage

"Sh-An est un solo pour ordinateur et instruments analogiques. Le terme de "solo avec ordinateur" est ambigu du fait même de la possibilité de l'instrument de jouer sans problème une multitude de voix, de couches, et par le biais des automations possibles donner à entendre une démultiplication du musicien. Mais je voulais avec Sh-An que l'on ne perde pas cette sensation de solo. La structure de Sh-An repose donc sur l'emploi d'un flux principal (sorte de cantus firmus électronique) perturbé par d'autres flux, venant fusionner avec celui-ci.

Si l'on veut faire un paralèlle avec la musique acoustique, il faudrait prendre l'exemple d'un saxophoniste produisant une seule note avec son instrument ; on entend donc une note normale, seule ; puis ses dents, ses lèvres, sa langue et même son humeur vont rajouter à ce son principal d'autres sons, ou modifier radicalement la note première la faisant passer de la hauteur au bruit, du mono au multiphonique. J'ai donc conçu Sh-An, du chant électronique fragile au cri distordu, avec une polyphonie de sons issus de l'ordinateur-synthétiseur ne traversant parfois qu'un seul appareil analogique. Si je n'utilise aucun fichier audio ou son pré-enregistré, ce n'est pas pour garantir une musique bio ou autres puretés du genre, mais parce que c'est ce que je trouve de plus juste avec ma conception de la musique Live."

(Eryck Abecassis)