Bernard PARMEGIANI, De Natura Sonorum

03 juin 1975
04m 01s
Réf. 00356

Notice

Résumé :

"Un tel titre aurait pu laisser sous-entendre une démarche semblable à celle d'un entomologiste. Cela aurait impliqué un travail dont le résultat final aurait été un classement, une énumération de l'audible. Le travail a été longuement fait antérieurement. Mais l'acte musical m'est, en définitive, apparu comme le meilleur serviteur du propos que contenait, à mon sens, ce titre."

Type de média :
Date de diffusion :
03 juin 1975
Personnalité(s) :

Éclairage

Durée totale : 53'01

"Un tel titre aurait pu laisser sous-entendre une démarche semblable à celle d'un entomologiste. Cela aurait impliqué un travail dont le résultat final aurait été un classement, une énumération de l'audible. Le travail a été longuement fait antérieurement. Mais l'acte musical m'est, en définitive, apparu comme le meilleur serviteur du propos que contenait, à mon sens, ce titre.

Le propos général est de mettre en relation, à travers des couplages, des sons d'origines différentes mais possédant entre eux une parenté. C'est ainsi qu'ont été couplés sons électroniques et concrets, électroniques et instrumentaux, ou instrumentaux et concrets. Les interactions ainsi suscitées me sont apparues comme pouvant être révélatrices d'une certaine nature sonore.

Les deux mouvements choisis sont les derniers par rapport à l'ensemble de l'œuvre :

PLEINS ET DELIES : peut-être écouté comme une étude des énergies amorties de corps mis en mouvement, tels des rebondissements successifs. Telles des "bulles" pleines et des "points" mettant en relation la pesanteur des uns et le mouvement très délié des autres.

POINTS CONTRE CHAMPS : ici, la notion de perspective de fils sonores qui trament une sorte de réseau rend captifs les éléments ponctuels itératifs du premier plan et les absorbe progressivement afin de donner libre cours au champ sonore qui s'épanouit."

(Bernard Parmegiani)