Annette VANDE GORNE, Yawar Fiesta (monologue final)

23 avril 2006
03m 08s
Réf. 00403

Notice

Résumé :

"L'espace, écrit et interprété, est-il facteur d'expressivité, de dramatisation... Musique ?"

Type de média :
Date de diffusion :
23 avril 2006
Personnalité(s) :

Éclairage

Durée Totale 15'

"L'espace, écrit et interprété, est-il facteur d'expressivité, de dramatisation... Musique ?

Le monologue final est la partie non représentée de l'opéra, destinée uniquement au DVD audio.

Opéra ? Même si le projet ne comporte aucun chanteur sur scène, laquelle sera humaine et silencieuse, une majorité de matériaux sonores dérive de la voix.

Non pas une œuvre électroacoustique (avec ses recherches de matières et d'écritures abstraites), mais la dramatisation d'un texte par, entre autres, le placement et les figures spatiales.

Le livret, écrit sur le mode incantatoire et rituel d'une tragédie antique, propose les combats duels qui nous habitent, combats de civilisations symbolisés par celui d'un aigle et d'un taureau dans un village andin.

Seul, l'art rassemble : "Qu'ici au moins, où les mots sont actés pour ce qu'ils sont : que la fête continue. Qu'ici au moins où les mots sont chantés, tous se retrouvent ensemble dans les jeux de l'ombre et des lumières."

(A. Vande Gorne)