Eliane RADIGUE, Elemental II

2004
04m 47s
Réf. 00416

Notice

Résumé :

Conçu à la demande de Kasper T. Toeplitz, qui en est le dédicataire, "Elemental II" reprend les thèmes de son ancètre "Elemental" (1968), basé sur une évocation à la fois réaliste, mais surtout symbolique, des 5 éléments présents en toute culture, alchimiste en nos contrées, spirituelle dans les traditions du proche, moyen et lointain orient.

Type de média :
Date de diffusion :
2004
Personnalité(s) :
Thèmes :

Éclairage

Conçu à la demande de Kasper T. Toeplitz, qui en est le dédicataire, "Elemental II" reprend les thèmes de son ancètre "Elemental" (1968), basé sur une évocation à la fois réaliste, mais surtout symbolique, des 5 éléments présents en toute culture, alchimiste en nos contrées, spirituelle dans les traditions du proche, moyen et lointain orient. A savoir la Terre, principe de densification ; l'Eau, la fluidité ; le Feu, la chaleur ; l'Air, le souffle et l'Espace qui englobe le tout en son énergie subtile. C'est toutefois un paradoxe qu'en cette période de haute technologie, certains "concepts sonores" ne puissent être traduits en aucune écriture. Aucune notation algorythmique, encore moins traditionnelle, en référant aux techniques utilisées ne peut rendre compte de "l'esprit des sons" susceptibles d'animer ces projections. Ainsi, tels en des temps lointains, de vagues représentations graphiques, sortes de "neumes" contemporains, associés à quelques mots peuvent en suggérer l'expression. C'est pourquoi la transmission directe, faite de sensibilités accordées, dans un entendement spontané, "ex-verbis", est fondamentale dans ce genre d'entreprise.

"Merci de tout cœur à Kasper, de m'avoir entraînée dans cette aventure. D'y avoir apporté son talent, sa patience, mais surtout sa propre créativité, associée à une rigueur et une exigence sans faille. C'est grâce à lui que, pour la première fois, une interprétation directe, sans aucune intervention de mon vieux compagnon, mon cher ARP Synthétiseur, a pu être réalisée, et m'offrir ainsi le plaisir rare, d'abord unique, d'une réalisation vivante, libre et seulement animée du talent de son interprète."

(Eliane Radigue) (2004)