Tomonari HIGAKI, Mahoroba

25 mars 2006
03m 59s
Réf. 00419

Notice

Résumé :

"Mahoroba est un mot du japonais ancien qui signifie "illusion", "utopie" et qui, par dérivation, désigne un endroit splendide."

Type de média :
Date de diffusion :
25 mars 2006
Personnalité(s) :

Éclairage

Durée Totale 18'30

"Mahoroba est un mot du japonais ancien qui signifie "illusion", "utopie" et qui, par dérivation, désigne un endroit splendide.

Quand j'ai entrepris ce travail, j'avais une vague idée de ce que je voulais faire. Je savais seulement que je voulais créer quelque chose qui ait véritablement un sens. Je voulais créer une sorte de "jardin sonore", un jardin à la fois acousmatique et imaginaire qui provoquerait des réactions en chaîne chez l'auditeur et agirait ainsi comme "catalyseur de mémoire".

Ce travail se divise en 11 petits morceaux, 11 "mahoroba". L'ordre des morceaux est programmé à l'avance et ils sont joués selon un mode de reproduction aléatoire. L'auditeur se promène dans un jardin sonore en perpétuel mouvement, qui lui semble sans cesse différent. Ce jardin est un "endroit splendide" où je veux que le promeneur s'arrête.

J'ai réalisé ce travail à la mémoire de Luc Ferrari, dont j'ai appris la disparition pendant le Festival Futura 2005."

(Tomonari Higaki)