Philippe BRADUC, Fautrier l'enragé

11 octobre 1964
-
Réf. 00828

Notice

Résumé :

S'appuyant sur un texte de Jean PAULHAN, intitulé Fautrier l'enragé, Philippe BARADUC propose avec cet essai télévisuel un aperçu de l'œuvre et de la personnalité de Jean FAUTRIER, peintre de l'"Art informel". Juxtaposant des toiles et des images d'éléments naturels ainsi qu'un entretien conduit par Jean PAULHAN, BARADUC montre comment la peinture de FAUTRIER, plutôt qu'une représentation du concret est une tentative, à limite de l'abstraction, d'en suggérer la profondeur. L'art informel et abstrait y est paradoxalement rapproché de l'art figuratif dans le sens où, vu à travers un microscope, la réalité peut s'y confondre avec l'abstrait, où l'art informel serait un piège à prendre la réalité.

Type de média :
Date de diffusion :
11 octobre 1964
Thèmes :

Éclairage

Soucieux d'illustrer les propos esthétiques tenus dans ce film où la réflexion porte avant tout sur les spécificités de l'œuvre de Jean FAUTRIER et sur le caractère abstrait de la réalité à l'œuvre dans ses tableaux, François BAYLE choisit de n'emprunter que des sonorités instrumentales.

Les sons concrets sont donc délaissés à l'occasion de cette musique de film pour laisser la place aux instruments traditionnels. Pour autant, on peut davantage parler de matière instrumentale presque abstraite tant les articulations, les superpositions les modes de jeu rappellent l'empirisme de la composition concrète.

Avec cette tentative de transposition des techniques de composition concrètes vers la musique instrumentale, François BAYLE s'inscrit dans la tendance qui anime les compositeurs du Groupe de Recherches Musicales comme Philippe CARSON, Ivo MALEC à la même époque.

Fonds : RTF/ORTF