Laurent DAILLEAU, ...lentement, le bruit des nuages... (festival PRÉSENCES électronique)

06 avril 2013
-
Réf. 01029

Notice

Résumé :

Captation lors du festival PRÉSENCES électronique le samedi 6 avril 2013 à 18h, salle 400 du CENTQUATRE (Établissement Artistique de la ville de Paris).

Type de média :
Date de diffusion :
06 avril 2013
Personnalité(s) :
Thèmes :

Éclairage

BIOGRAPHIE : Laurent DAILLEAU

Compositeur, thereministe, commissaire d'exposition.

Dédicataire de nombreuses pièces pour theremin, il compose par ailleurs depuis 1982 des musiques de scène pour le théâtre et la danse (Michel Schweizer, Hannah Sybille Mu?ller, Isabelle Schad, Simone Aughterlony...). Trois de ses pièces ont fait l'objet de commandes d'Etat. A cofondé Triolid (1998-2004) (avec Isabelle Duthoit/clarinette, voix et David Chiesa/contrebasse), dans lequel il confrontait le theremin à des instruments acoustiques, dans un cadre entièrement improvisé.

Il a joué et composé avec le groupe Art Zoyd de 2001 à 2009, et est régulièrement invité par l'ensemble contemporain Proxima Centauri. Il joue également en solo, et a cofondé en 2003, avec Cécile Babiole (vidéo, capteurs) et Atau Tanaka (BioMuse), le trio S.S.S/Sensors Sonics_Sights, qui s'est produit dans de nombreux festivals, expositions et symposiums en Europe, Amérique du Nord et du Sud.

Il a enregistré une dizaine de cds, dont son premier disque solo, supersternal notch, en 2001. En septembre 2003, il a organisé, en tant que conservateur invité, l'exposition 33 RPM / Ten Hours of Sound from France, au SFMOMA (San Francisco Museum of Modern Art). Il a collaboré (2002-2012) avec Jean Michel Bruyère au sein de LFKS. Il a par ailleurs enseigné la musique électronique à l'école des Beaux-Arts de l'île de La Réunion. Il compose la musique des spectacles de Judith Depaule depuis 2007. En 2008, il a créé, avec Cécile Babiole, le duo musique/image Mexican Standoff.

 

NOTICE : ...lentement, le bruit des nuages...

Notes, accompagnements, pistes : il ne faut jamais meurtrir le marbre ; un vin louche, trouble et obscur ; débrancher les drageons pampriers qui ne jettent que feuilles ; craindre les outrages de la nuit ; Bronia Perlmutter ; une cruelle pluie de pierres ; crg ; conjectures de la grandeur du cerf ; oiseaux de marine, qui, étant saouls de voler, flottent au son de la mer, assis sur les ondes ; when durations collide ; Malvern Hills ; this makes me feel faintly medieval (Edward Gorey) ; de l'illusion de la révélation de la réalité à la révélation de la réalité de l'illusion ; it was too dark to hear anything (as usual) ; s is for scratchy ; hartland, wisconsin.