KK.NULL, Cryptozoon Quadriphonic mix 2013 (festival PRÉSENCES électronique)

06 avril 2013
-
Réf. 01056

Notice

Résumé :

Extrait de la pièce présentée lors du festival PRÉSENCES électronique le samedi 6 avril 2013 à 16h, salle 400 au CENT QUATRE (Établissement Artistique de la ville de Paris). Nouvelle version composée pour la salle 400 du CENTQUATRE.

Type de média :
Date de diffusion :
06 avril 2013
Personnalité(s) :

Éclairage

BIOGRAPHIE : Kazuyuki KISHINO, alias KK.NULL

Kazuyuki KISHINO, alias KK.NULL, est né à Tokyo. Compositeur, guitariste, chanteur et tête pensante du groupe Zeni Geva, il est depuis les années 80 l'une des figures majeures de la noise japonaise et un artiste culte de la scène expérimentale mondiale. Il a collaboré avec de nombreux groupes, tels que Merzbow, YBO2 et Absolu Null Punkt. En 1985, il créa son propre label, Nux organization. Il a également produit les compilations "Dead Tech" qui ont permis de mettre en avant la scène alternative japonaise à travers le monde. Dans les années 90, il obtint une reconnaissance mondiale avec son groupe de hardcore progressif Zeni Geva. Le groupe a notamment enregistré deux sessions chez John Peel et a fait des centaines de concerts à travers le monde.

Après avoir utilisé la guitare comme instrument principal pendant trente ans, Kizuyuki KISHINO s'est peu à peu tourné vers une approche plus électronique, explorant les limites de l'electronica. Il définit sa musique comme une “Noise cosmique maximaliste/minimaliste”.

En même temps que sa carrière solo, il a notamment collaboré avec Z'EV, Chris Watson, Keiji Haino, Jon Rose, Matmos, Fred Frith et a été invité dans tous les grands festivals internationaux de musique électronique.

 

NOTICE : Cryptozoon Quadriphonic mix 2013

Nouvelle version composée pour la salle 400 du CENTQUATRE.

Convoquons la mémoire sonique de la terre, l'histoire secrète de l'espace et du temps.

Écoutons le son enterré dans le sol et celui qui flotte dans les airs, replié dans divers étages et niveaux d'une dimension invisible.

Je continue à entendre et ressentir dans mon coeur et mon cerveau les échos sans fin et les vibrations du big bang.

Lorsque l'orage s'abat, je sens la destruction et la création, le flamboiement de la substance radioactive qui se synchronise avec le rythme de mon coeur, le flux du sang qui jaillit à la vitesse de la lumière à travers mon cerveau.

Écoute ! L'éclat de rire de la joie de vivre (du bonheur d'être), le choeur de la force vitale. Il s'agit d'une danse sans fin luttant contre l'entropie.

Informations pratiques :

“Cryptozoon” fut composé sur un format stéréo entre 2008 et 2011 et est constitué de cinq parties pour une durée totale de 2h53mn et 11 secondes, éditée par le label Nux Organisation.

Les séquences de Field recordings de l'oeuvre furent enregistrées dans divers lieux en Australie, Canada, Europe et Japon entre 2006 et 2011.