Parcours thématique

Immatérielles

Introduction

Loin de l'idée reçue selon laquelle le féminin, défini par le sexe, serait du côté du corps, de la figuration, du matériel, et le masculin du côté de la pensée, de l'abstraction, de l'immatériel, la quête d'une sublimation de la matière, ouvrant la voie à une dématérialisation de l'œuvre d'art, désormais allégée de son enveloppe physique, caractérise la pratique de nombreuses artistes femmes qui privilégient l'économie de moyens, la recherche ascétique d'une réduction radicale du geste. Absences, retraits, disparitions, oublis, éclipses, aveuglements, phénomènes fugaces, mouvements fugitifs et éphémères, parsèment les clichés photographiques d'où le réel s'est estompé. Là où en architecture les effets de transparence et de lumière déjouent les notions d'intérieur et d'extérieur, bousculent la perception traditionnelle de l'espace, la simplicité du faire, la rigueur des formes, le goût pour des valeurs monochromes, la répétition et les infimes variations du même motif permettent d'atteindre en peinture un caractère universaliste.

Chronologie

1954  : Première exposition personnelle de Geneviève Asse à la galerie Michel Warren à Paris.

1973  : Muriel Cooper, l'une des premières graphistes convaincues de l'importance des nouvelles technologies informatiques, cofonde (avec Ron MacNeil) le Visible Language Workshop au Media Lab du MIT. Judit Reigl entreprend sa série des " Déroulements ", mêlant économie du geste et inscription du corps dans l'espace de la toile.

1975  : La conférence Women in Design est organisée les 20 et 21 mars au sein du Woman's Building, centre pour la culture et l'art des femmes, qui héberge le Los Angeles Council of Women Artists, le Feminist Studio Workshop (première école d'art féministe indépendante, fondée par Judy Chicago, Arlene Raven et Sheila Levrant de Bretteville) et le Center for Feminist Art Historical Studies.

1976  : L'artiste brésilienne Lygia Clark s'oriente vers une pratique artistique relevant de la thérapie. Elle utilise dans ses œuvres des matières non rigides à partir desquelles elle crée des formes d'objets sensoriels, des " objets relationnels " qui sont comme des prolongements de sensations physiques.

1977  : Conférence et débat organisés par Aline Dallier et Gina Pane " Existe-t-il des pratiques artistiques féminines ? ", École des beaux-arts, Le Mans.

1994  : Le Museum of Modern Art de New York organise l'exposition " Sense and Sensibility. Women Artists and Minimalism in the 90s ", qui présente notamment le travail de Rachel Whiteread. C'est la première exposition de groupe consacrée exclusivement à des femmes artistes produite par cette institution.

1997  : Agnes Martin reçoit le Lion d'or à la Biennale de Venise.

2000  : Jane Rendell, Barbara Penner et Iain Borden publient Gender Space Architecture. An interdisciplinary introduction, New York, Routledge.

2004  : L'architecte britannique d'origine irakienne Zaha Hadid reçoit le Prix Pritzker, principale récompense du monde de l'architecture.

2007  : Iza Genzken et Monika Sosnowska représentent respectivement l'Allemagne et la Pologne à la Biennale de Venise.

Grande galerie

Monika Sosnowska, <i>Rubble</i>, 2006-2008

Monika Sosnowska, Rubble, 2006-2008
[Oeuvre exposée]

Aluminium, bois et peinture acrylique en émulsion

Dimensions variables

2006
-
Fiche (00069)

Salle 22. Conceptions ordinatrices

L'accès des femmes aux nouvelles technologies leur permet de parvenir à une nouvelle autonomie pour élaborer et concevoir des projets. Dès la fin des années 1970, l'outil informatique renouvelle les modélisations et les pratiques de production, de création et d'action, tant aux niveaux technique, esthétique, sémiologique et cognitif, que sur les plans social, politique et économique. Les designers graphistes américaines s'emparent les premières de cet outil, et dans des développements autant "low-tech" que "high-tech", soutiennent l'activité des mouvements de libération des femmes.

Dans le champ de l'architecture, on assiste aujourd'hui à une seconde phase de développement de l'architecture computationnelle, n'utilisant plus des logiciels de représentation spatiale ou même des logiciels fondés sur des fonctions algorithmiques (Catia, Rhino...) conduisant à des recherches sur la morphogenèse. La nouvelle génération utilise des modèles génétiques (Cellular Automata) et s'attache directement au "scripting", à l'écriture logicielle, modifiant en cela la compréhension de la chaîne informatique qui s'est mise en place depuis quelques années dans le milieu de l'architecture et le secteur industriel.

Irma Boom, <i>SHV, Think book, 1996-1986</i>, 1996 (en l'honneur de Paul Van Vlissingen)

Irma Boom, SHV, Think book, 1996-1986, 1996 (en l'honneur de Paul Van Vlissingen)
[Oeuvre exposée]

Graphiste: Irma Boom

Editeur SHV Holdings, Utrecht

Ouvrage conçu pour le centenaire de la société hollandaise SHV Holdings à partir des archives de la compagnie

Tiré à 4.500 ex., 4.000 en anglais, 500 en chinois

1996
-
Fiche (00015)
Sheila Levrant de Bretteville, Affiche <i>"Women in Design, 20 mars 1975..."</i>

Sheila Levrant de Bretteville, Affiche "Women in Design, 20 mars 1975..."
[Oeuvre exposée]

Titre complet : Affiche "Women in Design, 20 mars 1975, Woman's Building, LA, Californie", 1975

Diazotype

37,9x53 cm

1975
-
Fiche (00041)
Manuelle Gautrand, <i>Centre de communication Citroën, Paris</i>, 2002-2007

Manuelle Gautrand, Centre de communication Citroën, Paris, 2002-2007
[Oeuvre exposée]

Maquette en bois et matières plastiques

89x122x70 cm

2002
-
Fiche (00025)
Alisa Andrasek - BIOTHING, <i>ORBITA SERIES</i>, 2005

Alisa Andrasek - BIOTHING, ORBITA SERIES, 2005
[Oeuvre exposée]

Titre complet : ORBITA SERIES, 2005

Design and Computation: Alisa Andrasek Ezio Blasetti

FlowerPower custom written plug-in: Kyle Steinfeld with Alisa Andrasek.

Special thanks to David Rutten

2005
-
Fiche (00005)
Louise Campbell, <i>Chaise " Veryround "</i>, 2006

Louise Campbell, Chaise " Veryround ", 2006
[Oeuvre exposée]

Zanotta (Italie)

Acier découpé au laser

69 x 105.5 x 88 cm

2006
-
Fiche (00019)
Alisa Andrasek

Alisa Andrasek
[Portrait]

Portrait de l'artiste réalisé à l'occasion de l'accrochage "elles@centrepompidou".

2010
01m 45s
Fiche (00286)
Anette Lenz

Anette Lenz
[Portrait]

Portrait de l'artiste réalisé à l'occasion de l'accrochage "elles@centrepompidou".

2010
01m 41s
Fiche (00290)

" Qu'est-ce qu'aimer, pour une femme, la même chose qu'écrire. Rire. Impossible. Flash sur l'innommable, tissages d'abstractions à déchirer. Qu'un corps s'aventure enfin hors de son abri, s'y risque en sens sous voile de mots. VERBE FLESH. De l'un à l'autre, éternellement, visions morcelées, métaphores de l'invisible. "

Julia Kristeva, Histoires d'amour, Paris, Denoël, coll. L'infini, 1983

Salle 23.

Elisabeth Ballet, <i>Leica</i>, 2004

Elisabeth Ballet, Leica, 2004
[Oeuvre exposée]

Film transparent vert sur Plexiglas

180x980x80 cm

2004
-
Fiche (00011)
Valérie Favre, <i>Domination</i>, 2004

Valérie Favre, Domination, 2004
[Oeuvre exposée]

(Extrait de la série : Le Troisième Frère Grimm), 2004

Tableau en 3 panneaux

Huile sur toile

250 x 450 cm

250 x 150 cm, chaque

T.S.D.R. à la peinture blanche sur chaque panneau

2004
-
Fiche (00084)

" On le voit : il ne s'agit pas de constituer un nouveau territoire qui serait l'histoire des femmes, tranquille concession où elles ne se déploieraient à l'aise, à l'abri de toute contradiction ; mais bien davantage de changer la direction du regard historique, en posant la question du rapport des sexes comme centrale. "

Michelle Perrot, Préface à Une Histoire des femmes est-elle possible ?, Paris, Rivages, 1984

Salle 24. Minimales

Par-delà les médiums utilisés, la recherche d'une simplification radicale du faire et des matériaux est à la base de pratiques où exigence et austérité prédominent. Ainsi, Edda Renouf procède par soustractions successives, en grattant la toile à l'aide de papier de verre. Le geste agit alors comme un révélateur, comme une mise à nu d'éléments déjà contenus dans la toile. Une même dialectique de disparition/apparition marque le travail des dernières années de Judit Reigl autour de la notion d'enfouissement et de surgissement de la peinture. La pauvreté des matériaux utilisés, le goût pour des valeurs monochromes, la répétition du même motif caractérisent l'œuvre de Pierrette Bloch. Soucieuse de ne pas être totalement assimilée au courant minimaliste, Agnes Martin insiste sur le caractère spirituel de sa démarche, nourrie de philosophie taoïste. Indépendantes et solitaires, ces artistes considèrent avant tout leur entreprise artistique comme une aventure singulière, telles Geneviève Asse et Aurelie Nemours qui relèvent l'impossibilité de déceler une quelconque féminité dans leurs œuvres.

Judit Reigl, <i>Sans titre</i>, 1976

Judit Reigl, Sans titre, 1976
[Oeuvre exposée]

Technique mixte sur toile

195x300 cm

1976
-
Fiche (00058)
Pierrette Bloch, <i>Ligne de crin</i>, 1994

Pierrette Bloch, Ligne de crin, 1994
[Oeuvre exposée]

Crin enroulé et noué

50x344x7 cm

1994
-
Fiche (00014)
Geneviève Asse

Geneviève Asse
[Archive]

Les peintures de Geneviève Asse sont exposées au Musée des Beaux-Arts de Vannes. Rencontre avec l'artiste dans sa villa "les Roses" sur l'Ile aux Moines en Bretagne, où elle séjourne régulièrement, puis dans son atelier parisien.

27 nov 2004
06m 10s
Fiche (00228)
Judit Reigl

Judit Reigl
[Portrait]

Portrait de l'artiste réalisé à l'occasion de l'accrochage "elles@centrepompidou".

2009
01m 30s
Fiche (00264)
Pierrette Bloch

Pierrette Bloch
[Portrait]

Portrait de l'artiste réalisé à l'occasion de l'accrochage "elles@centrepompidou".

2009
01m 30s
Fiche (00270)

" L'universalisme de la différence des sexes a donc prévalu sur celui des droits naturels ; en conséquence, l'individu abstrait n'a pas été neutre, mais indubitablement masculin. "

Joan Scott, Only Paradoxes to Offer: French feminists and the rights of man / La citoyenne paradoxale. Les féministes françaises et les droits de l'homme, Cambridge, Mass., Harvard UP, 1996

Salle 26. Disparitions

Les jeux sur les dispositifs optiques et les procédés chimiques, traditionnellement au cœur de l'acte photographique, deviennent ici les instruments d'une dématérialisation des objets et des espaces par la lumière : effets de flous, étirement des temps de pose, contrastes marqués d'intensité lumineuse, ou empreintes négatives agissent comme autant de mises à distance du réel. "Quand j'appuie sur le déclencheur je ferme les yeux", annonce, de manière programmatique, Annelies Štrba. Des grandes vues de Vera Lutter, réalisées à l'aide d'une camera obscura d'une ampleur exceptionnelle, aux visions nocturnes de Rut Blees Luxemburg, Yuki Onodera ou Sophy Rickett, qui amplifient chacune à leur manière les puissances poétiques de l'ombre, toutes ces images sont autant de métamorphoses, oscillant entre calcul et surprise, vue et vision, enregistrement et révélation, monumentalité et fragilité.

Nancy Wilson-Pajic, <i>Chapeau Lacroix</i>, 1998

Nancy Wilson-Pajic, Chapeau Lacroix, 1998
[Oeuvre exposée]

Epreuve cyanotype, photogramme

70x70 cm

1998
-
Fiche (00078)
Yuki Onodera, <i>Look out the window, n°9,</i> 2000

Yuki Onodera, Look out the window, n°9, 2000
[Oeuvre exposée]

Tirage 2 / 15, 2000

Épreuve gélatino-argentique

61x51 cm

2000
-
Fiche (00052)
Nancy Wilson-Pajic

Nancy Wilson-Pajic
[Portrait]

Portrait de l'artiste réalisé à l'occasion de l'accrochage "elles@centrepompidou".

2009
01m 30s
Fiche (00255)
Rossella Bellusci

Rossella Bellusci
[Archive]

Interview de la photographe Rossella Bellusci à l'occasion d'une exposition personnelle à la galerie des Somnambules à Toulouse

25 fév 1986
05m 08s
Fiche (00232)

" Le mâle XY possède tous les gènes présents chez la femelle XX et en plus il hérite des gènes du chromosome Y. En un sens, le mâle est la femelle plus quelque chose. Mais cela signifie aussi que le sexe femelle est le sexe de base chez tous les mammifères, autrement dit : le programme embryonnaire de base est orienté de façon à produire des femelles. "

Élisabeth Badinter, XY, De l'identité masculine, Paris, Odile Jacob, 1992

" L'identification de la beauté en tant que condition idéale de la femme est, à vrai dire, plus puissante que jamais, même si le système extrêmement complexe de la mode et de la photographie contemporaine promeut des normes de beauté beaucoup moins provinciales, plus diversifiées, et privilégie l'impudence plutôt que la réserve face à l'appareil photo.”

Susan Sontag, "A Photograph is not an Opinion. Or is it ?", Annie Leibovitz and Susan Sontag, Women, New York, Random House, 1999 / Paris, Éditions Plume, 1999,

Salle 27.

Delphine Reist, <i>Averse</i>, 2007 (Extrait)

Delphine Reist, Averse, 2007 (Extrait)
[Oeuvre exposée]

Installation vidéo, Édition 1/5 + 1 ex. d'artiste

1 vidéoprojecteur, 1 amplificateur, 2 H. P., 1 bande vidéo, 16/9, PAL, couleur, son stéréo, 4'30''

2007
36s
Fiche (00059)

" Les infirmières se révoltent, les enseignantes font grève, les jupes ont toutes les longueurs, les femmes n'achètent plus de soutien-gorge, elles exigent le droit à l'avortement... La rébellion est en train de prendre de la force et peut devenir une révolution. "

Germaine Greer, The Female Eunuch / La Femme eunuque, London, McGibbon & Kee, 1970

" Le mâle est un accident biologique ; le gène Y (mâle) n'est qu'un gène X (femelle) incomplet, une série incomplète de chromosomes. En d'autres termes, l'homme est une femme manquée, une fausse couche ambulante, un avorton congénital. Être homme c'est avoir quelque chose en moins, c'est avoir une sensibilité limitée. La virilité est une déficience organique, et les hommes sont des êtres affectivement infirmes. "

Valerie Solanas, Scum Manifesto, London, Olympia Press, 1971

Liste des artistes exposées

  • Anderson Laurie
  • Andraseck Alisa
  • Asse Geneviève
  • Ballet Elisabeth
  • Blees Luxemburg Rut
  • Bloch Pierrette
  • Boom Irma
  • Campbell Louise
  • Coutas Evelyne
  • Crasset Matali
  • De Bevilacqua Carlotta
  • Front
  • Gautrand Manuelle
  • Genzken Isa
  • Greiman April
  • Hadid Zaha
  • Hutchins Alice
  • Kubisch Christina
  • Levrant de Bretteville Sheila
  • Lutter Vera
  • Martin Agnes
  • Nemours Aurelie
  • Ono Yoko
  • Onodera Yuki
  • Oppenheim Kristin
  • Reigl Judit
  • Reist Delphine
  • Renouf Edda
  • Rickett Sophy
  • Shiomi Mieko
  • Smith Patti
  • Smith Seton
  • Somers Wieki
  • Sosnowska Monika
  • Strba Annelies
  • Strunz Katja
  • Varela Cybèle
  • Villiger Hannah
  • Wilson Pajic Nancy