La démission du gouvernement Pinay

01 janvier 1953
29s
Réf. 00023

Notice

Résumé :

Devant la défection d'une partie de sa majorité à l'Assemblée, Antoine Pinay, président du Conseil, a remis la démission de son gouvernement au président de la République, après 10 mois de pouvoir.

Date de diffusion :
01 janvier 1953
Date d'événement :
22 décembre 1952

Contexte historique

Pinay ne fait pas des miracles partout. Les parlementaires s'irritent de sa popularité, et le MRP ne lui pardonne pas de ne pas avoir fait ratifier par le Parlement les traités relatifs à la CED signés à Paris le 27 mai. Devançant un vote négatif sur la loi de finances, il préfère démissionner le 22 décembre 1952. Le gouvernement Pinay n'a pas duré un an mais le "mythe Pinay" est formé.

Le "Sage de Saint-Chamond" devient bientôt la référence obligée lorsque la rigueur économique s'impose et lorsqu'il s'agit de solliciter la confiance des Français pour faire passer des sacrifices. De Gaulle fera ainsi appel à lui pour le ministère des Finances en 1958.

Eve Bonnivard

Éclairage média

La musique, la nuit, la fébrilité des journalistes pressant les acteurs politiques de questions : tout contribue à dramatiser la crise, enveloppant son dénouement d'une atmosphère mystérieuse.

Eve Bonnivard

Transcription

Commentateur
Devant la défection d'une partie de sa majorité à l'Assemblée, M. Pinay a remis la démission de son gouvernement au président de la République, après être demeuré 10 mois au pouvoir. Une nouvelle crise commençait que M. Vincent Auriol s'efforçait de dénouer. Après avoir reçu selon l'usage les principales personnalités politiques, le président de la République poursuivait ses consultations.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque