Discours de Mendès France à Nevers (1)

20 septembre 1954
01m 14s
Réf. 00033

Notice

Résumé :

Au mois de septembre 1954, Pierre Mendès France se rend à Nevers où il inaugure un monument à la gloire de la résistance nivernaise.

Date de diffusion :
20 septembre 1954
Date d'événement :
19 septembre 1954
Source :

Contexte historique

Dix ans après la Libération, le souvenir de la guerre et de ses traumatismes reste très présent dans les mémoires. Les commémorations de la fin de l'été 1954 portent donc une forte charge symbolique et émotive. Pour les hommes politiques, elles constituent un passage obligé, l'occasion de manifester leur attachement au souvenir de la clandestinité combattante, leur fidélité aux valeurs de fraternité de la résistance. Conscient de cet enjeu, Pierre Mendès France décide, au sortir d'un été où il a été accaparé par de brûlants dossiers coloniaux et européens (Indochine, Tunisie, CED), de placer son premier déplacement officiel en France sous le signe de cette importante célébration.

Philippe Tétart

Éclairage média

Le caractère martial de la bande son ne serait ici anecdotique s'il ne venait pas, en contrepoint d'un événement solennel, souligner aussi le traitement de l'information politique dans les journaux télévisés. En effet, dans le premier dispositif du JT, ce traitement, comme l'a bien montré Christian Delporte ["Le Journal télévisé", in M. de Bussière, C. Méadel, C. Ulmann-Mauriat, Radios et télévision au temps des événements de la guerre d'Algérie, 1999], se résume pour l'essentiel à rendre compte "du ballet des ministres", en particulier à l'Élysée, à Matignon et à la Chambre. Une pratique déterminée par le peu de moyens, encore, des artisans du JT, qui fait notamment que l'information politique est surtout parisienne. Une pratique qui laisse aussi poindre l'idée de la mainmise gouvernementale sur l'information ; mainmise qui suscite la polémique, mais qui reste un état de fait privilégiant donc les gouvernements en place, comme le montre ce document où la télévision suit Mendès jusqu'à Nevers.

Philippe Tétart

Transcription

Commentateur
Au micro Jacques Perrot :
(Silence)
Commentateur
Hier matin dimanche à Nevers en compagnie de M. Pierre Mendès France, président du Conseil depuis trois mois, et qui accomplit son premier déplacement officiel en France. M. François Mitterrand, ministre de l'Intérieur et député de la Nièvre l'accompagne ainsi que M. Jacques Chevalier, secrétaire d'Etat à la Guerre. En compagnie du maire de Nevers, Maître Dupot, le président du Conseil va dévoiler le monument élevé place Jean (Desvot) à la gloire de la Résistance nivernaise.
(Silence)
Commentateur
Des gerbes, de nombreuses gerbes sont déposées, les anciens combattants des maquis de l'Orne, de Sancy, de Vermot, de Croix-la-Ville sont là. Parmi eux, le colonel Hutchinson, hier agent de liaison de Londres en cette région, aujourd'hui sous-secrétaire parlementaire à la Guerre dans la gouvernement britannique.