Lionel Jospin Premier ministre

02 juin 1997
01m 31s
Réf. 00172

Notice

Résumé :

Au lendemain du second tour des élections législatives de 1997 qui donnent la majorité à la gauche à l'Assemblée nationale, Lionel Jospin, ancien chef de l'opposition, est nommé Premier ministre.

Date de diffusion :
02 juin 1997

Contexte historique

Fils d'une famille protestante du Nord, Lionel Jospin entre au Parti socialiste en 1971. Son ascension y est fulgurante puisque, dès 1979, il est le numéro deux du parti derrière François Mitterrand. C'est lui qui conduit les négociations avec le Parti communiste en vue des élections. Mais en 1981, alors que tous les responsables socialistes d'un certain talent deviennent ministres, cet ancien élève de l'ENA doit se "contenter" du poste de premier secrétaire. "Quand Laurent Fabius devient Premier ministre en 1984, c'est une bataille de plus de dix ans, souvent sauvage, qui s'engage entre les deux hommes", écrit Jean-Jacques Becker. Lionel Jospin supporte en effet difficilement que le "fils préféré" de Mitterrand soit Fabius.

Il devient bien ministre de l'Education nationale du gouvernement Rocard mais, en 1992, son portefeuille ne lui est pas rendu dans le gouvernement Bérégovoy. Lionel Jospin occupe alors pour seule fonction celle de conseiller général de Cintegabelle, en Haute-Garonne. Son heure vient en 1994, après le refus de Jacques Delors d'être candidat à l'élection présidentielle. Candidat à la candidature contre Henri Emmanuelli, le premier secrétaire est élu triomphalement par les militants.

Eve Bonnivard

Éclairage média

France 3 livre ici le récit de la journée de Lionel Jospin, filé par une meute de journalistes. Le nouveau Premier ministre n'est visiblement pas encore très à l'aise avec les journalistes qui l'assaillent de toutes parts. Il semble quelque peu dépassé par les événements. Sur le perron de l'Elysée, à la sortie de son entretien avec Jacques Chirac, il annonce avec une certaine raideur avoir accepté le poste de Premier ministre. Ce premier contact avec la presse donne le ton de la communication future du Premier ministre à qui l'on reprochera son charisme froid et distant.

Eve Bonnivard

Transcription

Henri Sannier
L'homme du jour, actualité oblige, c'est donc Lionel Jospin. Jacques Chirac l'a officiellement nommé Premier Ministre ce matin. Bref, le chef de l'état n'a pas tardé à tirer les enseignements de la lourde défaite de la droite. Dans le sillage du nouveau Premier Ministre, reportage de Jean-Jacques Basier et Roland Bariseel.
Reporter
Monsieur Jospin, vous avez réussi à dormir ?
Jean-Jacques Basier
J'ai très bien dormi mais trop brièvement, a lancé Lionel Jospin en quittant son domicile du 6e arrondissement de Paris. Il y a passé la matinée en compagnie de son conseiller, Claude Allègre, avant de se rendre à l'Elysée pour rencontrer Jacques Chirac. Car depuis ce matin, 9 h, la France n'a plus de premier ministre. Alain Juppé a remis sa démission ainsi que celle de son gouvernement. 11 h 30, arrivée de Lionel Jospin. Il est accueilli par le Secrétaire général de l'Elysée, Dominique de Villepin. Il passe ensuite une heure en tête-à-tête avec le Président de la République, avant de revenir sur le perron.
Lionel Jospin
… le Président de la République m'a proposé de me nommer Premier Ministre, et j'ai accepté.
Un reporter
Le gouvernement sera composé quand ?
Lionel Jospin
Rapidement.
Un reporter
Et le contact a été bon ?
Jean-Jacques Basier
Nous n'en serons pas plus hormis que le contact a été excellent et que la passation de pouvoir entre Alain Juppé et Lionel Jospin aura lieu demain, à 11 h, à Matignon. Les deux hommes se sont entretenus par téléphone. Après un bref retour à son domicile, le nouveau Premier Ministre se replonge dans la mêlée, pour se rendre, cette fois-ci, au quartier général du parti socialiste pour une longue réunion de travail.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque