Les accords de Camp David

18 septembre 1978
01m 26s
Réf. 00196

Notice

Résumé :

Lors du sommet de Camp David, avec la médiation de Jimmy Carter, Israël et l'Egypte signent deux accords pour normaliser leurs relations.

Date de diffusion :
18 septembre 1978
Date d'événement :
17 septembre 1978

Contexte historique

A partir de l'été 1977, Américains et Soviétiques encouragent le règlement du conflit au Proche-Orient. Afin de débloquer la situation, ils reconnaissent le 1er octobre 1977 les "droits légitimes des Palestiniens", ce qui leur donne la possibilité de peser directement sur les négociations. Mais les positions intransigeantes des uns et des autres, des Israéliens comme des Arabes, bloquent toute avancée vers un règlement régional.

Anouar el Sadate prend alors une initiative inouïe : il décide de se rendre à Jérusalem. Ni les Palestiniens ni les autres pays arabes n'approuvent le voyage, mais Sadate réussit à rétablir les conditions pour des négociations bilatérales avec Israël. Du 5 au 17 septembre 1978, dans la résidence du président des Etats-Unis à Camp David, se tient une conférence internationale qui réunit les délégations d'Egypte et d'Israël. Aucun tête-à-tête ne réunit Anouar el Sadate et Menahem Begin qui discutent par l'intermédiaire de Jimmy Carter.

Deux accords sont alors conclus : un plan pour un règlement régional du conflit, et un traité de paix entre Israël et l'Egypte, véritable paix séparée qui rompt l'unité du monde arabe, sort Israël de l'isolement, et permet à l'Egypte de consacrer sa politique à son développement économique et plus seulement au conflit avec Israël.

Jean-Claude Lescure

Éclairage média

Pendant 50 secondes, le présentateur expose le sujet : la réussite du sommet de camp David, avant de s'effacer pour laisser place aux images extraordinaires des accolades auxquelles se livrent Anouar el Sadate et Menahem Begin, images très fortes de la réconciliation israélo-égyptienne qui supplantent les images de guerre habituellement diffusées lorsque le Moyen-Orient est traité dans les journaux télévisés.

L'accolade est filmée par deux caméras, qui permettent au montage de montrer les visages rayonnant des deux responsables politiques ennemis jusque là et qui viennent de se rapprocher pour construire une paix négociée.

Jean-Claude Lescure

Transcription

Alain Schmit
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, bonsoir. Israël et l'Égypte s'engagent donc à signer un traité de paix dans les trois mois : tel est le résultat le plus spectaculaire du sommet de Camp David, celui que l'on a appelé «le sommet de la dernière chance». Nous allons revenir dans quelques instants sur le détail de cet accord, ou plutôt de ces accords, car il y en a deux. Mais je voudrais vous montrer tout de suite le spectacle étonnant auquel ont assisté hier soir les journalistes de la presse internationale réunis à la Maison Blanche. Alors que quelques heures auparavant le plus grand pessimisme entourait ces discussions, les journalistes - et donc des millions de téléspectateurs américains - ont assisté à un renversement total de situation : Messieurs Bégin, Carter et Sadate, très souriants, se sont longuement congratulés devant les caméras et ont paraphé les deux accords que le président américain venait d'obtenir à l'arraché. Regardons ensemble ce moment historique.
(Silence)
Alain Schmit
Nous allons voir dans quelques instants les résultats exacts de ces treize jours de négociation.
(Silence)
Geneviève Guicheney
Deux accords ont été signés : le premier pour la conclusion d'un traité de paix entre l'Égypte et Israël, le second sur un cadre pour la paix au Proche-Orient.