Les nouveaux moyens de locomotion à Paris

09 octobre 1940
01m 17s
Réf. 00226

Notice

Résumé :

Les Parisiens et les Parisiennes s'adaptent à la pénurie d'essence, essentiellement en roulant à bicyclette et en retrouvant l'usage des vélos-taxis.

Date de diffusion :
09 octobre 1940
Date d'événement :
01 octobre 1940

Contexte historique

Se déplacer autrement qu'à pied nécessite beaucoup d'imagination quand les occupants ont réquisitionné de nombreuses voitures et que l'essence est entièrement réservée aux besoins militaires ou à ceux de quelques privilégiés. Les Français doivent donc se débrouiller comme ils le peuvent, en faisant preuve d'imagination et moyennant quelques efforts physiques supplémentaires.

On voit ainsi apparaître dans les grandes villes les vélos-taxis, déjà connus dans l'empire colonial, mais aussi toutes sortes de véhicules hétéroclites, vélos ou autos aménagés, charrettes à bras, véhicules à chevaux, etc. Les transports en commun continuent à fonctionner, mais au ralenti. A Paris, plusieurs stations de métro vont rester fermées pendant toute la guerre. [voir Philippe Burrin, La France à l'heure allemande : 1940-1944, Paris : Seuil, 1997 ; Jean-Pierre Azéma et Gilles Perrault, Paris sous l'Occupation, Paris : Belfond, 1987 ; Henri Michel, Paris allemand, Paris : Albin Michel, 1981]

Françoise Berger

Éclairage média

Il faut attendre le début du mois d'octobre pour voir les premiers reportages tournés en France. C'est le temps qui a été nécessaire à L'Alliance cinématographique européenne (maison de distribution allemande créée à Paris en 1926, éditrice de la version française des Actualités allemandes) pour mettre en place les équipes d'opérateurs.

Ce document fait partie des actualités cinématographiques diffusées du 7 août 1940 au 14 août 1942 sous le label "Actualités mondiales". Pathé et Gaumont s'étant repliés en zone sud, ce journal fut le seul diffusé dans la zone occupée. Version pour la France du journal allemand de l'UFA Deutsch-Wochenchau, il était conçu, monté et sonorisé à Berlin et ne comprenait que quelques sujets portant spécifiquement sur la France.

Françoise Berger

Transcription

AVERTISSEMENT
(Musique)
Commentateur
L'essence est devenue précieuse. Economisons-la ! Aux Halles, la charrette à bras est reine. Paris se trouve ainsi privé de ses transports habituels mais, et ces images le prouvent, il n'y a pas plus ingénieux et débrouillard que le Parisien.
(Musique)
Commentateur
L'imagination aidant, les véhicules les plus hétéroclites ont vu le jour. Les parcs d'autos sont devenus de démocratiques garages de vélos. Même les vieux sapins de notre enfance connaissent une vogue nouvelle.
(Musique)
Commentateur
Ce nouveau genre de pousse-pousse taxi est également très demandé.
(Musique)
Commentateur
Fort heureusement le prix de la course est proportionnel au poids du client.