Signature du pacte tripartite entre l'Allemagne, l'Italie et le Japon

27 septembre 1940
01m 45s
Réf. 00227

Notice

Résumé :

Réunis le 27 septembre 1940 à Berlin, les représentants de l'Italie, de l'Allemagne et du Japon signent le pacte tripartite afin de se prêter main-forte en cas d'attaque.

Date de diffusion :
16 octobre 1940
Date d'événement :
27 septembre 1940

Contexte historique

Le 27 septembre 1940, les représentants de l'Italie, de l'Allemagne et du Japon signent à Berlin le pacte tripartite. Ce pacte se présente comme un accord de défense commune contre toute puissance non encore engagée dans la guerre. Célébrée par la propagande, cette alliance dissimule pourtant de nombreuses ambiguïtés. L'Allemagne considère-t-elle le Japon comme un allié véritable alors qu'elle ne l'avise pas de l'opération Barbarossa ? Faut-il inclure l'Union soviétique dans le dispositif ? Cette extension à l'Union soviétique est envisagée. Destiné à prouver aux Américains la détermination de l'Allemagne, de l'Italie ou du Japon, le pacte tripartite représente-t-il une alliance militaire dirigée contre les Etats-Unis ou vise-t-il plus simplement à préserver le "statu quo" en évitant une intervention américaine en Asie ?

La suite des événements en URSS, le 22 juin 1941, comme à Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, se chargera de dissiper ces incertitudes. Par la suite, la Hongrie adhère à son tour au pacte tripartite (20 novembre 1940), puis c'est au tour de la Roumanie et de la Slovaquie, trois quatre jours plus tard. En mars 1941, elle sont rejointes par la Bulgarie (1er mars) et la Yougoslavie (25 mars). Mais pour cette dernière, les conséquences en sont lourdes : la population se révolte et le gouvernement est renversé.

Françoise Berger

Éclairage média

Les journaux d'actualités retransmettent en abondance ce type de cérémonies, avec des parades militaires grandioses parfaitement mises en scène pour impressionner la foule présente tout le long du parcours. Des plans moyens ou rapprochés la détaillent régulièrement pour en montrer l'enthousiasme. La cérémonie de signature proprement dite montre ensuite des dirigeants puissants, respectueux des formes traditionnelles de la diplomatie. Les gros plans s'attardent longuement sur la signature de chacun des trois participants.

Ce document fait partie des actualités cinématographiques diffusées du 7 août 1940 au 14 août 1942 sous le label "Actualités mondiales". Pathé et Gaumont s'étant repliés en zone sud, ce journal fut le seul diffusé dans la zone occupée. Version pour la France du journal allemand de l'UFA Deutsch-Wochenchau, il était conçu, monté et sonorisé à Berlin et ne comprenait que quelques sujets portant spécifiquement sur la France.

Françoise Berger

Transcription

AVERTISSEMENT
Commentateur
Le comte Ciano, ministre des Affaires étrangères italien, est arrivé dans la capitale pour y signer le pacte de Berlin qui réunit l'Allemagne, l'Italie et le Japon en un bloc décisif. Le Japon reconnaît à l'Allemagne et l'Italie le droit de réorganiser l'Europe, alors que ces deux pays reconnaissent au Japon le droit de direction dans les régions asiatiques de l'Extrême-Orient. Ce pacte constitue un bloc de 250 millions d'âmes qui est destiné au rétablissement de la paix mondiale.
(Musique)
Commentateur
M. von Ribbentrop, ministre du Reich, accompagne le comte Ciano et l'ambassadeur du Japon Kurusu jusqu'à la salle de réception de la nouvelle chancellerie du Reich à Berlin. C'est là que sera signé le pacte et qu'il recevra les sceaux des trois états.
(Musique)

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque