L'armée allemande récupère du matériel de guerre sur le territoire français

16 octobre 1940
01m 24s
Réf. 00228

Notice

Résumé :

Dans un centre de récupération de matériel de guerre, un officier allemand inspecte du matériel présumé anglais qui n'a pas servi pendant la bataille de France. Deux trains chargés d'armes et de munitions partent d'une petite gare française.

Date de diffusion :
16 octobre 1940
Date d'événement :
01 octobre 1940
Lieux :

Contexte historique

Que les occupants allemands saisissent l'armement des troupes françaises ne peut être considéré comme une violation des conventions d'armistice. L'article 4 affirme en effet que les troupes stationnées dans les régions devant être occupées par les Allemands déposeraient "leurs armes et leur matériel aux endroits où elles se trouvent au moment de l'entrée en vigueur de la présente convention".

L'article 5 précise même que l'occupant pourrait exiger que "toutes les pièces d'artillerie, les chars de combat, les engins antichars, les avions militaires, les canons de la DCA, les armes d'infanterie, tous les moyens de traction et les munitions des unités françaises engagées contre l'Allemagne soient livrées en bon état".

L'article 6, enfin, stipule que "les armes, munitions et matériels de guerre de toute espèce restant en territoire français non occupé [...] devront être entreposés ou mis en sécurité respectivement sous contrôle allemand ou sous contrôle italien". Alors que ces clauses étaient déjà particulièrement sévères, elles furent très largement interprétées par l'occupant à son avantage.

Françoise Berger

Éclairage média

Le reportage fait alterner des plans d'ensemble des entrepôts et des plans rapprochés de divers matériels de guerre récupérés par l'armée allemande, entassés très méticuleusement, à la méthode "allemande". On donne ici à voir le fameux "ordre" allemand.

Ce document fait partie des actualités cinématographiques diffusées du 7 août 1940 au 14 août 1942 sous le label "Actualités mondiales". Pathé et Gaumont s'étant repliés en zone sud, ce journal fut le seul diffusé dans la zone occupée. Version pour la France du journal allemand de l'UFA Deutsch-Wochenchau, il était conçu, monté et sonorisé à Berlin et ne comprenait que quelques sujets portant spécifiquement sur la France.

Françoise Berger

Transcription

AVERTISSEMENT
Commentateur
Un centre de récupération dans les régions occupées. Munitions d'aviation provenant d'approvisionnements ennemis.
(Musique)
Commentateur
Voici de l'huile si précieuse pour les moteurs.
(Musique)
Commentateur
Voilà des batteries complètes de DCA dont la plupart n'a même pas été prise en service.
(Musique)