Ouvriers volontaires pour le travail en Allemagne

15 janvier 1941
01m 01s
Réf. 00233

Notice

Résumé :

Répondant à l'appel des affiches qui annoncent : "Ceux qui cherchent du travail en trouveront en Allemagne", des ouvriers spécialisés français s'inscrivent comme volontaires pour partir travailler en Allemagne.

Date de diffusion :
15 janvier 1941
Date d'événement :
1941

Contexte historique

Une des formes concrètes de la collaboration économique fut l'apport d'une main d'oeuvre massive (près d'un million au total) qui prit les chemins de l'Allemagne, d'abord sur les bases du volontariat (près de 300 000 ouvriers), puis forcée (environ 650 000 ouvriers) sous la pression des occupants. Les Allemands font d'abord appel au volontariat pour le travail en Allemagne, dès le mois d'août 1940. Malgré les bonnes conditions offertes, les volontaires ne sont pas très nombreux. Diverses pressions sont exercées, mais sans beaucoup plus de succès.

Françoise Berger

Éclairage média

Le document enchaîne des plans rapprochés montrant les affiches de recrutement, les hommes qui se présentent d'un air décidé, les "Ausweiss" qu'on leur délivre pour leur voyage, puis le départ dans une gare où la caméra s'attarde sur les services de ravitaillement à destination des volontaires. Tout est fait pour suggérer que les conditions de travail qui attendent ces ouvriers seront les meilleures possibles. Dernier gros plan sur une poignée d'hommes jeunes, accoudés à la fenêtre d'un compartiment, qui semblent satisfaits de partir.

Ce document fait partie des actualités cinématographiques diffusées du 7 août 1940 au 14 août 1942 sous le label "Actualités mondiales". Pathé et Gaumont s'étant repliés en zone sud, ce journal fut le seul diffusé dans la zone occupée. Version pour la France du journal allemand de l'UFA Deutsch-Wochenchau, il était conçu, monté et sonorisé à Berlin et ne comprenait que quelques sujets portant spécifiquement sur la France.

Françoise Berger

Transcription

AVERTISSEMENT
Commentateur
Ceux qui cherchent du travail en trouveront en Allemagne, peut-on lire sur les murs des villes françaises. Des ouvriers spécialisés, actuellement en chômage, se font inscrire auprès des services officiels, afin d'aller gagner leur vie et celle de leur famille outre-Rhin.
(Musique)
Commentateur
Ceci permet non seulement d'alléger sensiblement les crédits de secours accordés par l'Etat français, mais aussi de donner aux ouvriers l'occasion d'apprécier la valeur des institutions nationales-socialistes allemandes.