Le maréchal Pétain accueille un convoi de prisonniers libérés

01 août 1941
01m 03s
Réf. 00241

Notice

Résumé :

A la gare de Roanne, le maréchal Pétain accueille un convoi de prisonniers libérés, anciens combattants des deux guerres. Il leur déclare : "J'ai besoin de vous pour reconstruire la France."

Date de diffusion :
01 août 1941
Personnalité(s) :

Contexte historique

Dès le début de l'Occupation, malgré les espoirs français, les Allemands font vite savoir qu'il n'est pas question de relâcher des prisonniers de guerre. Il s'agit ici du résultat de négociations menées par le gouvernement de Vichy qui vont conduire à la libération de quelques prisonniers malades, anciens combattants de la Première Guerre mondiale ou pères de familles nombreuses.

Par la suite, Pétain va tenter d'obtenir d'autres libérations, mais il devra céder aux pressions allemandes sur la main d'œuvre (selon les conventions de Genève, un prisonnier de guerre ne peut théoriquement pas être forcé à travailler pour l'ennemi) : des ouvriers vont s'engager dans le cadre de la "Relève" à raison d'un retour de prisonnier contre trois départs de volontaires. En réalité, la Relève, mise en œuvre à partir de janvier 1942, n'a pas tenu ses promesses.

Françoise Berger

Éclairage média

Pétain a fait du sort des prisonniers son principal cheval de bataille. Les actualités évoquent presque systématiquement leur sort, chaque semaine. A de nombreuses reprises, le chef de l'État est présent au cœur de ces reportages, soit par sa présence physique (accueil en gare, cérémonies diverses), soit sous une forme symbolique (portraits, rappel de ses paroles par le journaliste, etc.).

Ce document fait partie des actualités cinématographiques diffusées du 7 août 1940 au 14 août 1942 sous le label "Actualités mondiales". Pathé et Gaumont s'étant repliés en zone sud, ce journal fut le seul diffusé dans la zone occupée. Version pour la France du journal allemand de l'UFA Deutsch-Wochenchau, il était conçu, monté et sonorisé à Berlin et ne comprenait que quelques sujets portant spécifiquement sur la France.

Françoise Berger

Transcription

AVERTISSEMENT
Commentateur
A Roanne, le maréchal Pétain a tenu à venir accueillir lui-même, dès leur arrivée sur le sol de France, un important convoi de prisonniers, anciens combattants des deux guerres, récemment libérés sur l'initiative personnelle du Führer.
(Musique)
Commentateur
Le Maréchal, après leur avoir souhaité la bienvenue, leur a déclaré : «J'ai besoin de vous pour reconstruire la France, et je compte sur vous.»