Guerre d'hiver sur le front de l'Est

22 janvier 1943
02m 08s
Réf. 00250

Notice

Résumé :

Dans le secteur central du front de l'Est, des unités allemandes de toutes armes sont relevées par des troupes fraîches.

Date de diffusion :
22 janvier 1943
Date d'événement :
1943
Personnalité(s) :

Contexte historique

Les Allemands avaient repris les offensives sur le front de l'Est dès le printemps 1942. Au cours de l'hiver 1942-1943, ils constatent la nette dégradation de la situation sur ce front. La Wehrmacht s'efforce de résister à la pression soviétique, mais elle affronte une situation difficile. A Stalingrad, où "la bataille de Stalingrad" proprement dite a débuté en septembre, comme dans les autres secteurs du front, les combattants allemands souffrent du froid, de la faim et de la maladie. Ils sont mal équipés.

En janvier vient de commencer une vaste contre-attaque soviétique et les troupes allemandes sont en grande difficulté. Faute de réserves et parfois d'essence, les renforts peinent à parvenir sur la ligne de front, ce qui empêche la rotation des troupes et contribue à l'érosion de leur moral. La capitulation des deux armées allemandes qui entourent la ville se produit finalement le 31 janvier et le 2 février 1943.

Françoise Berger

Éclairage média

Les gros plans sur les convois de troupes de relève permettent de détailler l'uniforme d'hiver spécifique de ces soldats tout vêtus de blanc, luttant contre le blizzard et progressant difficilement dans la neige. Cependant, rien dans les scènes de combats (que l'on suit au téléobjectif), qui semblent méticuleusement préparés, n'indique que les troupes allemandes sont en grande difficulté, et pas seulement en raison du temps particulièrement rigoureux.

Ce document fait partie des actualités cinématographiques diffusées du 21 août 1942 au 18 août 1944 sous le label "France Actualités". En 1942, au tournant de la guerre, alors que la zone Sud est occupée et que Pathé et Gaumont disparaissent, "France Actualités" est créée. Constituée de capitaux à 60% français et à 40% allemands, la nouvelle société de production marque l'engagement plus profond du gouvernement de Vichy dans la collaboration.

Françoise Berger

Transcription

AVERTISSEMENT
Commentateur
Dans le secteur central du front de l'Est. Des unités de toutes armes montent vers les premières lignes, afin de relever les troupes qui vont prendre un repos bien mérité.
(Musique)
Commentateur
Inspection par le général Model.
(Musique)
Commentateur
Aux avant-postes.
(Musique)
Commentateur
L'heure H et les ordres sont donnés. Il s'agit d'exécuter un rapide coup de main dans les lignes ennemies, proches ici des positions allemandes.
(Musique)
Commentateur
Courte préparation d'artillerie.
(Musique)
Commentateur
L'ordre d'attaque est donné au fantassin.
(Musique)
Commentateur
Nous allons pouvoir suivre les phases du combat grâce au téléobjectif. L'artillerie russe exécute un tir de barrage.
(Musique)
Commentateur
Les Soviets abandonnent leur position, laissant des prisonniers entre les mains des assaillants. La vie du combattant va reprendre son cours avec ses perpétuels états d'alerte, ses combats défensifs, ses coups de mains hardis.