A l'ouest, l'armée allemande organise la défense des côtes contre un éventuel débarquement

26 mars 1943
01m 43s
Réf. 00252

Notice

Résumé :

L'armée allemande poursuit depuis deux ans et demi sa tâche de fortification des côtes de la mer du Nord, de la Manche et de l'Atlantique.

Date de diffusion :
26 mars 1943
Date d'événement :
01 mars 1943

Contexte historique

Le "mur de l'Atlantique" désigne l'impressionnante fortification des côtes européennes face à l'Atlantique et à la mer du Nord, entreprise pour empêcher tout débarquement allié sur le continent européen. Hitler en a décidé la construction au printemps 1942.

En cet hiver 1943, Hitler sait déjà qu'il ne pourra pas assumer une nouvelle offensive d'été sur le front de l'Est et il envisage très sérieusement de bâtir à l'Est une fortification comparable au mur de l'Atlantique. Par la suite, le débarquement allié devient une obsession - réaliste - et en novembre 1943, le maréchal Rommel est nommé inspecteur des fortifications cotières.

En juin 1944, cette ligne de fortification, qui s'étend de la Norvège à la frontière espagnole, est encore en construction, mais déjà presque 15 000 bunkers sont achevés.

Françoise Berger

Éclairage média

A partir de ce reportage, les journaux de "France Actualités" s'attachent à montrer que l'Europe est bien protégée par un mur de béton et de canons qui s'étend de l'Extrême-Nord jusqu'à Hendaye. Cette multiplication de séquences correspond à la disparition de celles qui étaient centrées sur les combats en Afrique du Nord, permettant ainsi de passer sous silence les revers que subissent les armées du maréchal Rommel. Ce principe sera repris entre les mois de janvier et de mai 1944 pour éviter de montrer que les troupes de l'Axe perdent du terrain sur tous les fronts.

Ce document fait partie des actualités cinématographiques diffusées du 21 août 1942 au 18 août 1944 sous le label "France Actualités". En 1942, au tournant de la guerre, alors que la zone Sud est occupée et que Pathé et Gaumont disparaissent, "France Actualités" est créée. Constituée de capitaux à 60% français et à 40% allemands, la nouvelle société de production marque l'engagement plus profond du gouvernement de Vichy dans la collaboration.

Françoise Berger

Transcription

AVERTISSEMENT
Commentateur
Sur les côtes de l'Atlantique, de la mer du Nord et de la Manche, l'armée allemande travaille sans relâche depuis deux ans et demi.
(Musique)
Commentateur
Un véritable mur de barbelés, de béton et d'acier s'est ainsi élevé du cercle polaire à Hendaye.
(Musique)
Commentateur
Tranchées, fortins, défenses antichars, nids de mitrailleuses, plates-formes d'artillerie se succèdent, entrecroisant leur feu selon un dispositif de défense en profondeur.
(Musique)
Commentateur
Au large, les patrouilleurs veillent.
(Musique)
Commentateur
Les mines flottantes sont détruites par un tir de plein fouet.
(Musique)
Commentateur
Malgré le mauvais temps, fréquent en cette saison, les bâtiments légers poursuivent sans répit leur mission.
(Musique)