Les noms des martyrs de la Résistance sont donnés aux rues de Paris

27 octobre 1944
01m 27s
Réf. 00264

Notice

Résumé :

Des rues de Paris sont rebaptisées du nom des martyrs de la Résistance. Dans divers quartiers de la capitale, des cérémonies d'inauguration sont l'occasion de perpétuer le souvenir des héros.

Date de diffusion :
27 octobre 1944
Date d'événement :
01 octobre 1944

Contexte historique

Dès la Libération, Paris rend hommage aux victimes de la guerre et de l'Occupation. Sont honorés des résistants (Pierre Brossolette, Bertie Albrecht, Médéric, Victor Basch...), des otages (Jean-Pierre Timbault), communistes (Gabriel Péri). Les uns avaient été tués après leur arrestation par les organes répressifs (Bertie Albrecht, Danielle Casanova). D'autres s'étaient donnés la mort plutôt que de risquer de parler sous la torture (Gilbert Védy dit Médéric, Pierre Brossolette).

Françoise Berger

Éclairage média

Dans cette séquence, le nom d'"Auschwitz" est prononcé pour la première fois par le commentateur de "France Libre Actualités". Plus encore qu'une méconnaissance sur les véritables causes du décès de Danielle Casanova, qui mourut du typhus et non d'une exécution par balles, le texte du commentateur signale la volonté de se conformer à une imagerie héroïque de la Résistance que le cinéma contribua largement à populariser pendant l'immédiat après-guerre.

Ce document fait partie des actualités cinématographiques diffusées du 5 septembre 1944 au 28 décembre 1944 sous le label "France Libre Actualités" par opposition au "France Actualités" vichyste. A la Libération, le gouvernement consent le monopole des actualités à ce journal fondé en coopérative par plusieurs comités de Résistance.

Françoise Berger

Transcription

AVERTISSEMENT
(Musique)
Commentateur
Des rues de Paris vont perpétuer le souvenir de Pierre Sémart, de Léon Jost, de Bertie Albrecht, de Gabriel Péri, fusillé comme otage par les Allemands au mont Valérien, de Victor Basch, assassiné à 80 ans avec sa femme par la Milice, de Pierre Brossolette, agrégé de l'université, journaliste, héroïque combattant de la Résistance en France et hors de France, arrêté par la Gestapo et qui n'échappa que dans la mort à ses tortionnaires, …
(Musique)
Commentateur
...de Médéric, militant des organisations clandestines, mort pour la France, ...
(Musique)
Commentateur
...de Danielle Casanova, secrétaire des jeunes filles de France, fusillée par les Allemands au bagne d'Auschwitz…
(Musique)
Commentateur
...de Jean-Pierre Timbault, secrétaire du syndicat des métaux, fusillé comme otage à Châteaubriant. Paris se devait de perpétuer leur nom. Les murs mêmes de la ville en sont désormais les gardiens et ne les oublieront pas.