L'exploitation du gaz à Lacq

02 octobre 1957
02m 11s
Réf. 01029

Notice

Résumé :

La découverte du gaz à Lacq a permis la construction d'une très vaste usine d'extraction du gaz naturel, la plus importante d'Europe. Cette installation d'un très important complexe industriel bouleverse la destinée de la région rurale d'Aquitaine.

Date de diffusion :
02 octobre 1957

Contexte historique

En 1949, les géologues avaient détecté une zone pétrolifère dans un petit village des Pyrénées-Atlantique, Lacq. Mais en décembre 1951, sous une couche de pétrole assez superficielle, jaillit du gaz naturel à très haute pression. L'éruption de gaz a été si forte qu'elle a détruit les équipements de sécurité et s'est répandue sur la campagne environnante. Une fois le sinistre maîtrisé, la Société nationale des pétroles d'Aquitaine (SNPA) décida de reprendre les forages et de construire une importante usine.

L'exploitation du gisement commença véritablement en 1955, la SNPA ayant réussi à adapter son équipement aux caractéristiques du gaz de Lacq (forte proportion d'hydrogène sulfuré provoquant la corrosion de l'acier). Avec ses 200 milliards de m3 de réserve, ses trente deux puits et des installations gigantesques, le gisement de Lacq permet de produire de l'essence, du butane, du propane et du soufre. Ce complexe industriel est alors présenté comme un nouveau "Texas" devant fournir à la France ses propres ressources énergétiques et lui éviter une trop grande dépendance en la matière. Mais l'exploitation du gaz de Lacq se révélera assez rapidement décevante et coûteuse, ne constituant donc qu'un "demi-succès" par rapport aux promesses de ses débuts.

Fabrice Grenard

Éclairage média

Tout est fait pour montrer que les usines de Lacq se situent à la pointe du progrès : vue aérienne des installations ; gros plans sur les puits de forage ; démonstration du fonctionnement des installations, entièrement automatisées et qui ne nécessitent qu'un très petit nombre d'hommes… A coup de statistiques et de cartes, le reportage souligne la révolution que doit constituer l'exploitation du gaz de Lacq sur le plan de la politique énergétique de la France. Il insiste également sur les effets bénéfiques de ces installations sur le plan de l'aménagement du territoire, permettant à une région jusque-là profondément rurale de devenir l'un des plus importants complexes industriels français.

Fabrice Grenard

Transcription

(Musique)
Commentateur
Une province de France, à l'Aquitaine, est en passe d'être radicalement transformée par l'apparition de cette usine d'extraction de gaz naturel, la plus importante d'Europe. L'extraction et le domptage des énormes pressions qui sommeillaient depuis des millénaires à 4000 mètres sous la terre du bon roi Henri, ont duré 14 mois et l'industrie française a du inventer un acier spécial capable de résister à la corrosion des gaz sulfureux. Ici, le visiteur doit abandonner à l'entrée, toute espérance. Ces hommes, qui rappellent les plongeurs du commandant Cousteau, sont à l'affût de la moindre émanation de ce gaz anormalement riche en hygrogène sulfureux. Mais cet excès devient ici un avantage. A côté de l'usine de traitement des hydrocarbures, une section a été affectée à l'extraction du souffre. A 180°, le souffre liquide coule à flot rougeâtre. En quelques jours, il prendra en se solidifiant, l'aspect que nous lui connaissons. Et dans 4 ans, d'importatrice dans la zone dollar, la France deviendra exportatrice de ce précieux produit, ami de la vigne et des vergers et dont les applications dans l'ndustrie chimique sont multiples. Quelques dizaines d'hommes seulement sont nécessaires pour surveiller la marche automatique de cette usine où à des kilomètres de distance, la radio assure par télécommande la manoeuvre des vannes des puits. En plus des hydrocarbures classiques, essence, butane, propane, l'usine de Lacq qui envoie déjà chaque année dans le sud-ouest, 200 millions de mètres cubes de gaz, verra bientôt avec ses prolongements, sa production portée à 4 milliards de mètres cubes, soit l'équivalent du tiers de nos importations de charbon. Avec la relance industrielle d'une contrée jusqu'à présent agricole, ce sera un pas de plus vers l'indépendance énergétique de la France. Ces tours sont celles des nouveaux châteaux de Gascogne et d'extraordinaires lendemains sont annoncés par la torche de Lacq.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque