Lancement du paquebot France

11 mai 1960
06m 06s
Réf. 01034

Notice

Résumé :

Le 11 mai 1960, à Saint-Nazaire, le paquebot France est lancé en présence du général de Gaulle qui prononce une allocution.

Date de diffusion :
11 mai 1960

Contexte historique

Décidée en 1955, la construction d'un nouveau paquebot transatlantique qui doit remplacer L'Ile-de-France débute en septembre 1956 aux Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire. Le navire est lancé le 11 mai 1960 à Saint-Nazaire devant une foule de 100 000 personnes, lors d'une cérémonie présidée par le général de Gaulle. Sa femme Yvonne, qui a accepté d'être la marraine du navire, le baptise en coupant le ruban qui retient la bouteille de champagne. Ce n'est qu'en janvier 1962 que le France fait sa croisière inaugurale aux Canaries, avec à son bord Yvonne de Gaulle, et c'est le 3 février 1962 qu'il amorce sa première traversée vers New York.

Ce paquebot, qui accueillait jusqu'à 2 046 passagers et 1 050 membres d'équipage, devient un des principaux symboles du rêve de grandeur gaullien. Mais il est désarmé dès 1974, le gouvernement de Jacques Chirac lui ayant coupé les subventions. Le paquebot doit en effet faire face à la concurrence des Boeing 707 qui démodent les traversées transatlantiques, ainsi qu'au premier choc pétrolier. Pour protester contre cette mesure, les marins de la CGT l'immobilisent un mois en septembre 1974 en rade du Havre. Le France est finalement revendu en 1977 à la Norvegian Cruise Line qui le réaménage et le relance en 1979 sous le nom de Norway.

Christophe Gracieux

Éclairage média

Ce reportage sans commentaire, diffusé lors du journal télévisé du 11 mai 1960, présente des extraits de la cérémonie de lancement du paquebot France. Deux acteurs principaux y sont mis en scène : le navire et le général de Gaulle. Dans un premier temps, c'est le paquebot qui tient la vedette. Une fois le ruban retenant la bouteille de champagne coupé par Yvonne de Gaulle, un long plan fixe montre le navire s'élançant au son de la Marseillaise. Il est ensuite filmé naviguant sous divers angles, de face, de côté et de haut. Dans un second temps, on ne voit plus que quelques images furtives du France : la caméra est désormais centrée sur la figure du général de Gaulle qui, du haut de l'extrémité de la passerelle, salue longuement la foule puis s'adresse à elle.

La mise en scène de son allocution est fidèle à celles de la plupart de ses discours. Après avoir démontré que l'océan est le plus commun des lieux ("Le paquebot France est lancé. Il va épouser la mer. La mer tant redoutée et tant désirée des peuples"), il fait de ce lancement une manifestation de la "grandeur" de la France qui lui est chère: "La cérémonie d'aujourd'hui ajoute à la fierté que nous avons de la France". Tout préside du reste à faire de ce lancement une cérémonie à la gloire de la France gaullienne : le nom du paquebot, la Marseillaise, les accents patriotiques du discours et les bras que le général de Gaulle lève en V à la fin.

Christophe Gracieux

Transcription

(Silence)
Charles (de) Gaulle
«Le paquebot France est lancé, il a épousé la mer. La mer tant redoutée et tant désirée des peuples. La mer qui sépare les Nations et qui leur permet de se joindre. La mer par où, les pires dangers peuvent menacer les Etats, mais sans laquelle il n'y a pas de grandeur. La mission du navire France sera de transporter d'un bord à l'autre de l'Atlantique, des hommes, des hommes c'est-à-dire des pensées et des activités, des foyers de connaissance et des sources de travaux, de l'art et de la richesse en tout temps, un pareil rôle aurait été tenu pour important. Aujourd'hui, il l'est plus que jamais. Dans ce vaisseau, nous saluons l'une des grandes réussites que la technique française, présentement, offre en hommage à la patrie. Que ce soit sur terre, sous terre, sur mer ou dans les airs. La cérémonie d'aujourd'hui ajoute à la fierté que nous avons de la France. Et maintenant que France s'achève et qu'il s'en aille vers l'Océan pour voguer et pour servir. «Vive la France !»

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque