Le naufrage du pétrolier Torrey Canyon

28 mars 1967
30s
Réf. 01039

Notice

Résumé :

Le pétrolier Torrey Canyon gît sur le flanc après son naufrage le 18 mars 1967 au large des côtes britanniques. S'en échappe une immense nappe de pétrole qu'un navire britannique tente de disperser à l'aide de détergents.

Date de diffusion :
28 mars 1967
Date d'événement :
18 mars 1967

Contexte historique

Le 18 mars 1967, le pétrolier libérien Torrey Canyon, chargé de 121 000 tonnes de pétrole brut, s'échoue entre les îles Sorlingues et la côte britannique. Malgré de nombreuses interventions pour maîtriser la menace de pollution, plusieurs nappes de pétrole dérivent en Manche, venant souiller 218 km de côtes britanniques, en Cornouailles. Les côtes françaises de la Bretagne et du Cotentin sont à leur tour touchées par la marée noire à partir du 10 avril. Il s'est avéré en fait que les principaux dommages écologiques ont été provoqués par les 10 000 tonnes de dispersants utilisés par la marine britannique pour réduire la nappe de pétrole.

Cet accident fait prendre conscience aux pays européens du risque des marées noires, qui avait été jusque-là négligé. Les premiers éléments de prévention et de lutte contre ces catastrophes sont mis en place. Cela n'empêchera pas de nombreuses autres marées noires, notamment sur les côtes françaises : les plus importantes sont celles de l'Amoco-Cadiz qui s'échoue le 16 mars 1978 et déverse 223 000 tonnes de pétrole les côtes bretonnes, de l'Erika en décembre 1999 souillant le rivage du Morbihan à la Charente, ou plus récemment du Prestige qui déverse 77 000 tonnes de fioul sur la côte atlantique, de l'Espagne à la Bretagne.

Christophe Gracieux

Éclairage média

Ce court sujet des Actualités Françaises s'emploie à illustrer l'ampleur de la catastrophe et des tentatives pour l'endiguer. Plusieurs vues aériennes du Torrey Canyon, notamment à très basse altitude, montrent aux spectateurs ce grand pétrolier naufragé, incliné sur le flanc. Ce traitement est semblable à celui des actualités de la Seconde Guerre mondiale présentant des navires sur le point de sombrer après avoir été gravement touchés par des tirs ennemis.

La musique dramatique et le plan sur l'immense nappe de pétrole renforcent l'impression d'un désastre sans précédent. Les images d'un navire britannique arrosant la nappe de pétrole avec des jets de détergent pour tenter de la dissoudre soulignent d'autre part l'inexpérience et l'inadéquation des moyens alors déployés pour faire face à une marée de noire. Dans les catastrophes suivantes, ces images feront place à celles de navires de secours tentant de pomper le pétrole fuyant des soutes des pétroliers naufragés.

Christophe Gracieux

Transcription

Commentateur
A la suite du naufrage du pétrolier géant «Torrey Canyon» au large des côtes de Cornouailles, 50 000 tonnes de pétrole brut se sont répandues sur la mer. Ce fut bientôt une nappe de dix huit-cent kilomètres carrés que la marine britannique reçut mission de dissoudre à coup de détergent. Il reste encore 60 000 tonnes de pétrole dans le navire.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque