Salon de l'Automobile 1948 : présentation de la 2 CV Citroën

14 octobre 1948
01m 04s
Réf. 01045

Notice

Résumé :

Le 7 octobre 1948, le président de la République Vincent Auriol inaugure au Grand Palais le cinquantième Salon de l'Automobile. De nouveaux modèles économiques y sont présentés, au premier rang desquels la 2 CV Citroën.

Date de diffusion :
14 octobre 1948
Date d'événement :
07 octobre 1948
Personnalité(s) :

Contexte historique

Le Salon de l'Automobile fête son cinquantième anniversaire en octobre 1948, au Grand Palais à Paris, et est inauguré par le président de la République Vincent Auriol. Ce Salon est surtout marqué par le lancement de la 2 CV Citroën, qui éclipse les autres nouveaux modèles automobiles. Réalisée après dix ans d'études, cette automobile s'inscrit dans la continuité de la 4 CV Renault présentée au Salon de l'automobile 1946, à savoir un véhicule utilitaire destiné à tous les Français quels que soient leurs revenus.

Le cahier des charges de la 2 CV précisait qu'il fallait construire "quatre roues sous un parapluie", "une voiture devant transporter deux cultivateurs en sabots, 50 kilos de pommes de terre, un panier d'oeufs sans les casser, le tout à 60 km/h et pour trois litres au cent". Pierre-Jules Boulanger, son concepteur, organise une mise en scène théâtrale pour sa première présentation au public au Salon de l'Automobile le 7 octobre 1948 : la 2 CV est introduite de nuit dans le Grand Palais. Elle étonne et intrigue la plupart des visiteurs, et de nombreux commentaires sont de prime abord railleurs.

Pourtant dès sa mise en vente en juillet 1949, la 2 CV connaît un succès foudroyant, répondant à une réelle attente des Français. La production atteint en 1950 les 400 pièces par jour. Mais cela ne suffit pas : en 1952 vingt mois d'attente sont nécessaires pour pouvoir en acquérir une, et les 2 CV d'occasion se vendent plus cher que les neuves. Le déclin de la 2 CV s'amorce cependant dans les années 1960, notamment face au lancement de la R 4 par Renault en octobre 1961.

Ce n'est pourtant que le 27 juillet 1990 que la dernière 2 CV est produite par les usines Citroën, soit une longévité de 42 ans, ce qui est exceptionnel pour une automobile. Jusqu'à son retrait du marché, plus de 3,8 millions d'exemplaires ont ainsi été vendus. La 2 CV apparaît donc comme l'une des plus grandes réussites de l'industrie automobile française et, voiture populaire par excellence, elle a accédé au rang de véritable mythe.

Christophe Gracieux

Éclairage média

Le Salon de l'Automobile 1948 présenté dans ce sujet des Actualités Françaises fait figure de triple événement : il célèbre son cinquantième anniversaire, il est inauguré par le président de la République Vincent Auriol, et la 2 CV y est présentée pour la première fois. Ce reportage dresse un véritable panégyrique des réalisations automobiles françaises, décrites comme à la pointe de la modernité et de l'esthétique : le commentaire très patriotique - ce qui est coutumier des Actualités Françaises - évoque notamment "la belle carrosserie française dont le fini et le bon goût ont rallié dans le monde tous les suffrages". Il s'inscrit également dans un contexte spécifique que le commentateur s'attache à décrire comme des "temps de restriction", dûs à la guerre, ce qui explique en particulier l'essor de voitures peu onéreuses, telles que la 4 CV Renault lancée en 1946, ou la 2 CV Citroën.

Par-delà les vues sur les nombreux stands des constructeurs dans la nef du Grand Palais, et la présentation de quelques nouveaux modèles en présence de Vincent Auriol - la Simca 6 ou la nouvelle Panhard -, le sujet s'attarde précisément plus longuement sur la reine du Salon : la 2 CV. Les images illustrent ainsi parfaitement le cahier des charges de cette voiture : "quatre roues sous un parapluie". On distingue bien l'intérieur de la voiture et ses sièges. De même, le plan sur la capote en toile repliée souligne la légèreté et la simplicité d'utilisation de la 2 CV.

Christophe Gracieux

Transcription

Commentateur
Avec l'Automne, voici revenu le Salon de l'automobile, qui fête aujourd'hui son cinquantième anniversaire. Inauguré par le Président de la République qui marque ainsi l'intérêt qui s'attache à cette industrie. Il proclame en ces temps de restriction le triomphe de la voiture économique. La 2CV Citroën traction avant est dans cet esprit l'un des clous de cette manifestation, après en avoir été le mystère, avec ses quatre places, ses 4 à 5 litres au cent, ses 60 à l'heure. Simca près de sa célèbre «Simca 8» transformée, présente aussi son nouveau-né «La Simca 6». A côté d'elle, Renault, Grégoire, Panhard présentent des modèles basés sur l'économie. Mais à côté de ces créations imposées par l'époque, une place éminente reste faite à la belle carrosserie française dont le fini et le bon goût ont rallié dans le monde tous les suffrages. Un demi-siècle d'effort et de réussite, c'est le salon de l'auto 1948.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque