Le succès de la Fnac

11 mars 1980
28s
Réf. 01053

Notice

Résumé :

Créée en 1954 par André Essel, qui la préside toujours en 1980, et Max Théret, la Fnac a connu depuis un fort développement.

Date de diffusion :
11 mars 1980
Source :
Personnalité(s) :

Contexte historique

La Fédération Nationale d'Achat des Cadres (Fnac) est fondée en juillet 1954 dans un petit appartement du boulevard Sébastopol, à Paris, par André Essel et Max Théret, deux militants trotskistes. Ils souhaitaient développer un groupement réunissant d'une part des commerçants, et d'autre part des consommateurs qui soient aussi des adhérents. Le lien avec ceux-ci est assuré par le journal Contact lancé dès septembre 1954.

Ayant pour objectif de fournir des produits moins chers, Essel et Théret négocient d'abord des réductions avec les fabricants de photo. L'enseigne connaît rapidement le succès, permettant l'ouverture en 1957 d'un premier magasin de photo boulevard Sébastopol, puis d'un rayon disque en 1961. En 1965, la Fnac crée l'association culturelle Alpha qui devient progressivement la première billetterie de spectacles en France, et l'année suivante l'enseigne se diversifie dans le sport. En 1969 s'ouvre, avenue de Wagram, le deuxième magasin - le troisième à Paris est ouvert au Forum des Halles en 1979 -, et en 1972 est implanté à Lyon le premier en province. La même année est créé un laboratoire d'essais testant et sélectionnant le matériel vendu. La Fnac se lance ensuite dans la distribution du livre, avec l'ouverture du magasin de Montparnasse en 1974, accordant 20 % de réduction, ce qui suscite une vive opposition des éditeurs. Connaissant un succès croissant, la Fnac doit recourir à d'autres moyens que l'autofinancement : l'UAP et Paribas prennent 40% de son capital en 1970, puis en 1977 les Coopératives de consommateurs (les Coop) deviennent ses principaux actionnaires, André Essel restant son PDG, et en 1980 la Fnac entre en bourse. Les fondateurs quittent ensuite l'entreprise, Essel étant mis à la retraite en 1983.

Cela n'empêche pas la Fnac de poursuivre son expansion : devenue le premier distributeur de produits culturels en France, elle se développe à l'étranger (Belgique dès 1981, puis Espagne, Portugal...), tout en tentant de continuer à cultiver son originalité, avec un slogan qui rappelle toujours ses origines : "Agitateur d'idées depuis 1954".

Christophe Gracieux

Éclairage média

Ce reportage, réalisé à l'occasion de l'entrée en bourse de la Fnac, vise à retracer brièvement l'histoire et le succès de l'entreprise à travers la figure d'André Essel, l'un de ses deux fondateurs, et à cette date-là encore son PDG. Les premières images sont à cet égard très éloquentes : est d'abord montré un plan du magasin Fnac de la rue de Rennes, puis d'un bureau dans les étages au moment où le commentaire évoque André Essel, semblant indiquer qu'il s'agit de l'emplacement de son propre bureau, et que là se trouve l'origine de la réussite de la Fnac. La caméra ne quitte ensuite plus André Essel, qui, fidèle à l'image topique du patron dynamique présentée par les reportages sur les dirigeants de grandes entreprises, traverse d'un pas alerte les couloirs de sa société, montant les escaliers quatre à quatre.

Christophe Gracieux

Transcription

François Lanzenberg
En 1954, André Essel et Max Théret sous-louent deux pièces dans un appartement du boulevard de Sébastopol pour lancer un groupement d'achat de consommateurs spécialisé dans le matériel photo. Aujourd'hui, André Essel a 61 ans, sa société a étendu ses activités à l'ensemble de l'audiovisuel, aux livres et au sport. Elle dispose de 9 magasins dans toute la France, réalise un chiffre d'affaire d'un milliard 14 millions de francs et compte 2 200 employés.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque