Une mesure du gouvernement Barre contre le chômage : le pacte national pour l'emploi des jeunes

11 mai 1977
01m 27s
Réf. 01109

Notice

Résumé :

Le premier ministre Raymond Barre annonce en avril 1977 l'adoption d'un "pacte national pour l'emploi des jeunes" afin d'enrayer la progression du chômage, notamment au sein d'une des catégories les plus touchées, les 18-25 ans.

Date de diffusion :
11 mai 1977
Source :
Personnalité(s) :
Lieux :

Contexte historique

En août 1976, Valéry Giscard d'Estaing nomme Raymond Barre à la tête du gouvernement. Professeur d'économie politique, présenté comme le "meilleur économiste de France", Raymond Barre décide d'adopter un grand plan de lutte contre la crise économique ("plan Barre"). Grâce à une politique de rigueur, ce plan entendait porter ces principaux efforts sur la lutte contre l'inflation, la défense de la monnaie et le maintien des équilibres extérieurs. Mais après l'adoption au cours de l'année 1976 de mesures d'assainissement (blocages des prix et des tarifs publics, majoration d'impôts, resserrement du crédit, renforcement du contrôle des changes, relèvement des cotisations sociales), le plan Barre prévoyait dans une deuxième phase, à partir du printemps 1977, l'adoption de mesures sociales en faveur des personnes âgées et des familles et surtout la mise en place d'un pacte pour l'emploi des jeunes afin de tenter d'enrayer le phénomène du chômage. Ce pacte pour l'emploi prévoyait des aides de l'Etat à l'embauche, à l'apprentissage et à la formation professionnelle ainsi que des recrutements dans le secteur public.

Le gouvernement Barre inaugurait ainsi une politique qui aura de nombreux prolongements et que l'on qualifiera par la suite de "traitement social du chômage". Les résultats de ce pacte pour l'emploi des jeunes sont cependant restés très minces. Le nombre de demandeurs d'emplois se stabilise autour de un million en 1977 et 1978 mais ne baisse pas et les jeunes restent la principale catégorie touchée par le phénomène.

Fabrice Grenard

Éclairage média

Le reportage détaille l'ensemble des mesures adoptées dans le cadre du pacte national pour l'emploi des jeunes. Ce pacte est présenté comme l'une des grandes priorités du gouvernement alors que l'objectif de Raymond Barre restait essentiellement la lutte contre l'inflation. Dès 1978, avec l'inflexion de la politique menée par Raymond Barre dans un sens encore plus libéral, certaines réformes et aides annoncées en matière d'emploi seront d'ailleurs abandonnées.

Fabrice Grenard

Transcription

Roger Gicquel
Voyons avec Christian Daldelsen, quel sera le calendrier des applications du plan Barre dans ce domaine, l'emploi des jeunes.
Christian (de) Daldelsen
C'est donc sur les détails pratiques du Plan de mobilisation pour l'emploi des jeunes que le gouvernement s'est penché. Ce plan qui comporte notamment des aides de l'Etat à l'embauche, à l'apprentissage et à la formation professionnelle des jeunes, des recrutements dans le secteur public surtout début juillet et l'extension du régime de pré-retraite. Voyons donc le calendrier. A la rentrée, tous les jeunes pourront trouver un emploi ou un stage de formation, c'est du moins ce qu'a affirmé le Ministre du travail, M. Beullac, dans notre journal de 13 h. Ce qui signifie, application de la loi début juin au plus tard. A partir du mois de juin, les ministres et secrétaires d'Etat concernés par l'emploi devront aller vérifier sur place dans les villes et dans les régions que le plan est bien mis en oeuvre. Chaque mois, le gouvernement fera le point sur cette mise en oeuvre. Enfin, pas de vacances d'été pour l'activité gouvernementale car le Président de la République estime que l'été est une période cruciale pour l'emploi des jeunes. Il reste à négocier deux mesures, premièrement la possibilité à titre temporaire pour les plus de 60 ans de partir à la retraite. Patronat et syndicats en discuteront mardi prochain. Deuxièmement, le gouvernement va aider les émigrés privés d'emploi à retourner dans leur pays, enfin ceux qui le souhaitent en leur versant une prime, son montant et ses modalités feront l'objet d'une discussion courant juin entre l'Etat et l'assurance chômage.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque