Inauguration du TGV Paris-Lyon par François Mitterrand

22 septembre 1981
02m 45s
Réf. 01118

Notice

Résumé :

Le 22 septembre 1981, le président de la République François Mitterrand inaugure le Train à Grande Vitesse (TGV) Paris-Lyon. A cette occasion il prononce un discours au Creusot.

Date de diffusion :
22 septembre 1981
Personnalité(s) :

Contexte historique

Dans les années 1960, le train subit de plein fouet la concurrence de l'automobile et de l'avion, en pleine expansion. Mais la création en 1964 du Shinkansen, train rapide japonais reliant Tokyo et Osaka en moins de trois heures, donne des idées à la SNCF. Après dix ans d'études (dès 1972 un train expérimental dépasse les 300 km/h) et cinq ans d'un chantier ouvert en 1976, le train à grande vitesse est inauguré le 22 septembre 1981, la mise en circulation pour le public ayant lieu le 27 septembre.

C'est le nouveau président de la République François Mitterrand qui l'inaugure, installé dans la cabine en compagnie de plusieurs de ses ministres, sur un trajet de Mâcon au Creusot-Montchanin. Le TGV emprunte une ligne nouvelle qui traverse le massif du Morvan : Lyon n'est ainsi plus qu'à deux heures quarante de Paris au lieu de quatre heures précédemment, durée qui est même abaissée à deux heures en 1983. Si bien que dix-huit mois seulement après sa mise en exploitation, le TGV accueille son dix millionième passager. Ce succès rapide aidant, la SNCF développe ce train dans d'autres directions : en 1990 est lancé le TGV Atlantique, en 1993 le TGV Nord (qui met Lille à une heure de Paris), tandis qu'en 2001 le TGV Méditerranée permet de rallier Paris à Marseille en seulement trois heures. Entre-temps, le TGV a aussi pris les chemins de Londres, avec l'entrée en service en 1994 de l'Eurostar qui emprunte le tunnel sous la Manche, et de Bruxelles en 1996 avec le Thalys. D'autres constructions de lignes à grande vitesse ont vu le jour, comme le TGV Est vers Strasbourg en 2007 ; le TGV Lyon-Turin est en cours de réalisation. Le TGV a ainsi connu une spectaculaire croissance commerciale. Mais c'est également une réalisation technologique de haut niveau : il a notamment battu deux records du monde de vitesse sur rail, 482,4 km/h le 5 décembre 1989, puis 515,3 km/h, le 18 mai 1990.

Christophe Gracieux

Éclairage média

Le 22 septembre 1981, Antenne 2 ouvre son journal télévisé de 20 heures sur l'inauguration du TGV Paris-Lyon, principale information du jour. Dans un premier temps, le présentateur Patrick Poivre d'Arvor présente les principaux enjeux du lancement de ce train à grande vitesse. Derrière lui, sur le plateau, défilent divers plans du TGV en marche. Puis est diffusé le discours que le nouveau président de la République François Mitterrand a prononcé au Creusot. Son allocution met à la fois en valeur la prouesse technologique du TGV, la capacité française d'innovation - ce train est selon lui "un signe pour le monde entier que la France entend demeurer une grande nation innovatrice" et la politique gouvernementale d'aide à la recherche et au développement. François Mitterrand avait auparavant participé au voyage inaugural du TGV depuis Mâcon, depuis la cabine, mais aucune image n'en est diffusée dans ce reportage.

Christophe Gracieux

Transcription

Patrick Poivre d'Arvor
Madame, Messieurs, Bonsoir. Dans la grande histoire des chemins de fer, une naissance et un baptême aujourd'hui, ceux du TGV. Ce train, super rapide, dont les premiers pas sur le papier remontent à déjà 13 ans. TGV, Train à Grande Vitesse, en effet 2h40 pour relier Lyon et Paris, 2h dans moins de 2 ans. Songez qu'au début du siècle, il en fallait 7 heures et demi. Aujourd'hui, un conducteur très particulier, François Mitterrand, et dans la rame une foule d'invités. François Mitterrand, qui a fait un discours pour expliquer que le TGV, comme d'autres services publics, doit permettre de créer des emplois, d'affronter la concurrence internationale. Ils sont aussi a-t-il dit une vitrine.
François Mitterrand
L'arrivée du TGV en replaçant la région sur un grand itinéraire international attirera des activités nouvelles et créera des emplois. Moyen de transport remarquable, parfaitement adapté aux besoins de déplacement dans la gamme des distances intermédiaires. Le TGV, représente, c'est ce qui doit sans cesse être rappelé, une grande réalisation technique, une étape de plus dans la recherche par l'homme de son propre dépassement, un signe pour le monde entier que la France entend demeurer une grande nation innovatrice, bien placée dans la course aux technologies de pointe. La France ne surmontera pas les difficultés économiques sans entreprendre un vaste effort de renouveau industriel qui suppose, à la fois les données générales, indiquées par le Premier ministre et le gouvernement au cours de ces 4 derniers mois. Mais aussi et de façon précise, l'augmentation prévue dans le budget des fonds consacrés à la recherche mais aussi le développement, mais aussi la relance de l'investissement productif afin de moderniser nos usines pour affronter la concurrence internationale et reconquérir le marché intérieur. La SNCF et les autres grands services publics comme la Poste qui pourraient utiliser ce nouvel équipement, contribueront de la même manière à assurer des plans de charge réguliers et des emplois stables aux fournisseurs et conforteront la base industrielle sans laquelle il sera impossible d'exporter.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque