La fortune des Français en 1981

24 août 1981
01m 41s
Réf. 01125

Notice

Résumé :

Les différentes composantes du patrimoine des Français en 1981, estimé dans son ensemble à 7 000 milliards de francs, sont détaillées.

Date de diffusion :
24 août 1981

Contexte historique

En 1982, le gouvernement Mauroy crée un impôt sur les grandes fortunes (IGF) dans le but de corriger les inégalités, sachant que 2% des Français possèdent alors 20% du patrimoine. Cette mesure hautement symbolique prise par la gauche établit ainsi pour la première fois en France un impôt sur le capital. L'IGF est cependant supprimé par le gouvernement de Jacques Chirac par une loi de finances rectificative du 30 décembre 1986. Mais le gouvernement de Michel Rocard décide de le rétablir et l'Assemblée nationale le vote en octobre 1988 sous l'appellation "d'impôt de solidarité sur la fortune" (ISF).

De manière symbolique, il est censé financer la création d'un Revenu minimum d'insertion (RMI). Semblable à l'IGF, bien que les taux d'imposition soit quelque peu allégés, il s'agit d'un impôt annuel progressif, sur le capital, qui frappe les personnes physiques qui, au 1er janvier de l'année d'imposition, détiennent un patrimoine net non professionnel supérieur à un certain montant. En 1997, près de 180 000 personnes étaient assujetties à l'ISF.

Christophe Gracieux

Éclairage média

Ce reportage s'intéresse à la fortune des Français à la suite de l'inscription dans le budget 1982 d'un nouvel impôt sur les grandes fortunes. Il s'attache de la sorte à détailler les différentes composantes de leur patrimoine en se fondant sur des estimations fournies par le Centre d'étude des revenus et des coûts. Ce sujet apparaît ainsi nécessairement très statique, exposant à l'écran toute une série de chiffres.

Afin d'illustrer ces derniers, des images censées symboliser la richesse ont été tournées dans les beaux quartiers parisiens : sont présentées des façades d'immeubles en pierre de taille le long d'allées calmes bordées d'arbres, de même que des voitures de luxe. En outre, les plans sur le fronton puis une vue générale du Palais Brogniart, siège de la Bourse, viennent appuyer les commentaires du journaliste sur les placements boursiers des Français.

Quant à l'évocation de l'or et des biens précieux, ce sont des images de bijoux dans une vitrine qui sont diffusées, suivies d'un plan d'ensemble de la place Vendôme, lieu hautement symbolique du luxe et de la richesse avec ses nombreuses bijouteries et magasins de haute couture.

Christophe Gracieux

Transcription

Christian-Marie Monnot
La fortune des Français est importante. Selon les estimations du Centre d'Etudes des Revenus et des Coûts faites en 75 et corrigées en francs en 81, elle s'élève à 7000 milliards de francs, c'est-à-dire 10 fois supérieure au budget de la France. Ce que l'on qualifie de fortune est le patrimoine que l'on peut transmettre, c'est-à-dire immeuble, automobile, action, oeuvre d'art. L'essentiel du patrimoine des Français est constitué par les résidences principales et secondaires, la pierre représente 39% du total soit 3000 milliards de francs. Ensuite, le patrimoine à usage professionnel, ce sont les entreprises, les commerces, les terres agricoles, qui sont utilisées pour l'exercice d'un métier, cela représente 18%, plus de 1300 milliards de francs. Enfin, le patrimoine comme source de revenu qui représente un tiers du patrimoine national, ce sont les placements immobiliers, les livrets de caisse d'épargne, les actions, cela représente moins de 3000 milliards de francs. Les Français ont pris goût au placement et se constituent de plus en plus des portefeuilles, on ne compte pas moins de 2,3 millions porteurs d'action et côté obligations, on compte 1,7 millions détenteurs. L'ensemble représente 400 milliards de francs. Les études du CERC n'indiquent malheureusement pas les éléments de la fortune que sont l'or et les biens précieux tels que les diamants. Il faut en tenir compte pour évaluer la richesse des possédants. Selon un rapport semi-officiel, en 1981, les particuliers français détiendraient 5000 tonnes d'or, soit selon nos calculs en francs 80, 450 milliards de francs. Ce qu'il faut encore noter selon les chercheurs du centre d'études, 2% des Français possèdent 20% du patrimoine national. Enfin, un industriel, il faut rappeler, possède une fortune en moyenne 17 fois supérieure à un ouvrier. Des chiffres qui indiquent bien l'inégalité profonde entre les Français.