L'aide de l'Etat à la reconversion industrielle de la Lorraine

23 juillet 1999
02m 31s
Réf. 01164

Notice

Résumé :

En Lorraine, la dotation accordée par le contrat de plan Etat-région 1994-1999 a servi en priorité à mener à terme la reconversion de la sidérurgie.

Date de diffusion :
23 juillet 1999
Source :
France 3 (Collection: 19/20 )

Contexte historique

La Lorraine a été touchée de plein fouet par la crise industrielle à partir des années 1970. Spécialisée dans les secteurs de la sidérurgie, de la mine de fer, de l'extraction du charbon et des textiles, cette région a perdu en seulement cinq ans, entre 1975 et 1980, près de 120 000 emplois industriels. La production d'acier a été plus particulièrement sinistrée puisque l'on est passé de 90 000 salariés dans les mines de fer et la sidérurgie en 1975 à moins de 18 000 en 1995. De nombreuses mines ont fermé et la production de minerai de fer a été arrêtée en 1995. Quant au dernier puits de charbon, celui de La Houve à Creutzwald, en Moselle, il a fermé ses portes en avril 2004.

Une reconversion industrielle est alors engagée, non sans difficulté. Elle s'appuie en particulier sur les importantes aides de l'Etat, dans le cadre des contrats de plan Etat-région. Ceux-ci définissent pour 5 ans les actions que l'Etat et la Région s'engagent à mener conjointement en faveur du développement économique et social de la région et indiquent les moyens financiers dévolus à leur mise en œuvre (4 ont été signés : en 1984, 1989, 1994 et 2000). Dans le cas lorrain, les objectifs prioritaires énoncés par ces contrats de plan ont donc été de lutter contre le chômage et de reconvertir les industries en crise. Le rôle des sociétés de reconversion créées par les groupes sidérurgiques n'a également pas été négligeable.

La plupart des friches industrielles ont été aménagées et de nouvelles entreprises ont été créées, surtout tertiaires, mais aussi industrielles, spécialisées dans de nouvelles technologies. Ainsi, à Thionville (Moselle), véritable capitale du fer dans les années 1960 et fortement touchée par la crise, a été fondée Mécanica qui s'occupe de mécanique. De même, à Saint-Avold (Moselle), a été mis en place en 1990 le pôle de plasturgie de l'Est, qui transforme les matières plastiques.

Christophe Gracieux

Éclairage média

Ce reportage illustre l'utilisation de l'argent des contrats de plan Etat-région par le cas de la Lorraine, ainsi que le précise la présentatrice dans son lancement plateau. Il s'emploie à montrer que dans cette région la dotation financière du troisième contrat de plan Etat-région 1994-1999 a prioritairement été utilisée pour reconvertir les industries en difficulté. Dans une première séquence, des images d'archives datant de 1992 présentent d'anciennes installations minières abandonnées, ainsi que la destruction de tours de logements pour les mineurs à Thionville. Ces images sont immédiatement suivies de plans du pôle technologique Mecanica qui a été édifié à la place : le montage vise à mettre en valeur la reconversion industrielle qui a été menée.

Une deuxième séquence du reportage est effectivement consacrée aux nouvelles industries technologiques qui se sont développées en Lorraine grâce à l'aide de l'Etat. Celles-ci sont présentées par une alternance d'interviews de responsables de ces sociétés et d'images de leurs réalisations. Enfin, la dernière séquence prend un aspect plus institutionnel à travers les témoignages de la préfète de la région Lorraine et du vice-président du conseil régional.

Christophe Gracieux

Transcription

Catherine Matausch
Et puis cette question que les contribuables se posent : comment l'argent des contrats de plan est-il utilisé ? La Lorraine, par exemple, vient de recevoir une enveloppe de plus de 4 milliards et demi de francs. Insuffisant, a estimé cet après-midi le Président UDF de la Région, Gérard Longuet, qui rappelle que la reconversion du textile et de la sidérurgie reste inachevée. En Lorraine, l'emploi est la priorité. Ce reportage de Marc Brucker et de Christian Walker sur ce qui a été réalisé.
Marc Brucker
1965, sidérurgie et charbon employaient 106 000 personnes, aujourd'hui il en reste à peine 10 000. 1992, les logements des mineurs de Cormontaigne sont dynamités... le symbole de la fin d'une époque. 1995, reconversion réussie. Le site s'est muté en pôle technologique, Mecanica est née grâce au contrat de plan Etat-Région, 10 millions de francs répartis entre Etat, Lorraine et Europe. Objectif : conseiller les entreprises pour améliorer les débouchés et donc l'emploi.
Michel Conti
Ces 1200 entreprises attendent de nous, à la fois, une vision d'avenir, des méthodologies, des ressources en terme de compétences pour leur permettre de mieux concrétiser leurs projets de développement qui créeront l'emploi de demain.
Marc Brucker
A Saint-Avold, le pôle de plasturgie, spécialiste du soudage des matériaux plastiques par ultrasons, coques de navire ou cabines de camion, bénéficient depuis 10 ans, de la manne des contrats de plan. L'Etat est un interlocuteur quotidien mais pas un frein aux performances et à la rentabilité.
Jean-Pierre Cauchois
La structure pôle de plasturgie fonctionne comme une entreprise. C'est-à-dire, elle a les même critères d'autofinancement pour son fonctionnement qui est un des éléments indispensables à sa survie.
Eric Deneux
Je me sens dans une société privée et puis non, la main mise de l'Etat, je ne la ressens pas.
Marc Brucker
Un Etat, qui après larges concertations régionales de préparation du contrat de plan accorde la priorité au développement économique.
Bernadette Malgorn
Nous sommes aujourd'hui beaucoup plus impliqués sur les questions de cohésion sociale et territoriale, par exemple, pour le développement de l'emploi que sur des problèmes strictement béton, bitume.
Guy Vattier
La priorité des uns et des autres c'est l'emploi, donc on est d'accord sur les objectifs, on mobilise toutes nos énergies et tous nos moyens sur ces objectifs prioritaires, donc globalement, c'est vrai l'argent des contribuables est plutôt bien utilisé.
Marc Brucker
Les aides de l'Europe à la région sont en en déclin, ce contrat de plan Etat-Région, bien négocié et maîtrisé, devrait permettre à la Lorraine de surmonter ce handicap.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque