Rétrospective sur L'Express

13 mai 1993
37s
Réf. 01243

Notice

Résumé :

L'Express qui était un journal politisé au moment de sa création est devenu le 1er hebdomadaire français. Plus neutre, il appartient désormais à Alcatel.

Date de diffusion :
13 mai 1993
Source :

Contexte historique

Fondé en 1953 par Jean-Jacques Servan-Schreiber et Françoise Giroud pour soutenir Pierre Mendès-France, L'Express devient en 1964 le premier "news magazine" français. Les années 1950 voient L'Express prendre des positions anti-coloniales affirmées qui lui confèrent une grande popularité chez les jeunes. Le magazine s'oppose fortement au Général de Gaulle, et vit une crise au début des années 1960 malgré la réputation de ses colonnes signées Albert Camus, Jean-Paul Sartre, André Malraux ou François Mauriac. De nombreux journalistes y font leurs armes : Jean-François Kahn, Catherine Nay, Michèle Cotta, Ivan Levaï.

La transformation en "news magazine" est une idée de génie de Servan-Schreiber : L'Express se généralise et décolle (plus de 2 millions de lecteurs en 1993). Le succès des hebdomadaires et des revues spécialisées contrecarre la régression de la presse quotidienne. La lecture de masse se reporte sur ce type de presse : ainsi de 61% des Français lisant régulièrement un magazine en 1967 on passe à 83% en 1987. Au milieu des années 1990, la France est au 1er rang du classement européen des consommations de ce type de presse.

Carole Robert

Éclairage média

Le reportage mêle images d'archives, interviews des responsables et journalistes actuels et commentaire. La thèse du reportage consiste à montrer que L'Express a une évolution conforme à celle de la société : journal de combat pendant la guerre d'Algérie, à une époque politisée, il devient neutre et s'adapte à la société actuelle plus consensuelle ainsi qu'au marketing. Le choix des illustrations n'est pas neutre : Mitterrand, de Gaulle, Moscou et le PCF. Ce n'est paradoxalement pas le thème de la guerre d'Algérie qui est choisi alors qu'il symbolise l'engagement initial du journal.

Les images du personnel qui travaille sur ordinateur servent d'illustration au commentaire sur le marketing : l'idée est sans doute de montrer que L'Express fonctionne comme une entreprise. Les nouvelles possibilités de l'image numérique sont utilisées à la fin du reportage.

Carole Robert

Transcription

Sylvie O'Dy
Quand L'Express est sorti, en fait c'était un quotidien, il y avait la guerre d'Algérie et l'époque était effectivement beaucoup plus politisée. Il y avait un combat politique qui était de nature tout à fait différente. Aujourd'hui, la société a changé, l'époque est beaucoup plus consensuelle.
Annick Colonna-Cesari
Ce n'est plus un journal de combat au sens où on l'entendait au moment de la guerre, de la guerre d'Algérie.
Pierre Fredenraich
De l'engagement donc à la neutralité mais aussi de l'artisanat au marketing. Comme le Point, L'Express appartient aujourd'hui à un groupe industriel, Alcatel. En 40 ans, L'Express est devenu le premier hebdomadaire d'information avec plus de 2 millions de lecteurs. Aron, Sartre ou Camus ne signent plus mais d'autres plumes se sont risquées à leur succéder.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque