Le téléphone hertzien

16 août 1951
02m 42s
Réf. 01406

Notice

Résumé :

En 1951, le "câble" hertzien pour les communications téléphoniques est inauguré entre Paris et Lille. Par l'utilisation de cette nouvelle technologie, les PTT accroissent le nombre d'appels simultanés.

Date de diffusion :
16 août 1951

Contexte historique

En 1951, le téléphone a 70 ans. Jusqu'à la fin du XIXe siècle, les deux principaux moyens de communication sont le courrier postal et le télégraphe. La demande croissante pour ce dernier explique les recherches pour accroître la capacité du réseau. Aux Etats-Unis, c'est en cherchant à une solution pour transmettre plusieurs dépêches simultanément à partir d'un dispositif d'électro-aimants, qu'Alexander Graham Bell découvre qu'un tel appareil peut transmettre la voix humaine. Le nouveau dispositif de communication est rapidement adopté. En France, le monopole des Postes sur le courrier postal et le télégraphe optique de Chappe, en usage jusqu'à la fin du XIXe siècle, explique que l'adoption du téléphone fut beaucoup plus lente qu'aux Etats-Unis.

Après guerre, deux options techniques s'offrent aux PTT pour améliorer la qualité du service : l'automatisation des connections et l'augmentation de la capacité du réseau. L'automatisation, pour lesquelles les technologies sont mises au point dès la fin du XIXe siècle, ne sera pas réalisée avant le début des années 1970. Les PTT préfèrent recourir à un personnel spécialisé, les opératrices téléphoniques. Les " demoiselles du téléphone " représentent un métier à part entière, fondé sur des valeurs sociales et morales. Jeunes femmes célibataires, à l'éducation et à la morale irréprochable, les PTT les recrutent également pour leur rapidité. L'augmentation de la capacité du réseau est, quant à elle, obtenue par des changements successifs de technologie. A l'origine, les réseaux filaires transmettent les télécommunications par des variations ou " modulations " des fréquences du courant alternatif utilisé. Plus tard, les communications longue distance s'appuient sur la technologie mise au point pour le télégraphe. A ces câbles dits " coaxiaux " enterrés, on ajoute des " répéteurs ", amplificateurs de très haute fiabilité pour compenser l'atténuation des signaux téléphoniques.

La difficulté de mettre au point des " répéteurs " robustes en milieu marin explique que ce n'est pas avant 1956 qu'est posé le premier câble trans-Atlantique. Sur terre, l'accroissement du nombre de communications conduit à abandonner le réseau filaire et privilégier l'usage des ondes électromagnétiques après la guerre. En effet, les recherches sur le RADAR au cours de la Seconde guerre mondiale ont permis la mise au point d'un système de radio-télécommunications performant, qui utilise les infrastructures du télégraphe optique, comme le montre le reportage. Aujourd'hui, les télécommunications téléphoniques sont transmises par un faisceau optique laser conduit par des fibres optiques, tandis que les satellites transmettent de nombreuses communications intercontinentales.

Christelle Rabier

Éclairage média

Le reportage des Actualités françaises, en mettant en valeur l'innovation technologique que constitue le câble hertzien, fait œuvre de propagande pour le ministère des Postes, Télégraphe et Téléphone (PTT). Le document trouve son origine dans l'inauguration des tours-relais du ministre Charles Brune (1891-1956) et en tire prétexte pour un propos éducatif, introduit et conclu par de petites scènes de la vie quotidienne. L'usage des figures permet d'appuyer le propos technique, remarquablement simplifié et expliqué.

Christelle Rabier

Transcription

(Musique)
Commentateur
Comme tout le monde, vous avez attendu une communication interurbaine qui ne venait pas, comme tout le monde, vous vous êtes indigné contre la soi-disant lenteur de la demoiselle des téléphones et pourtant les PTT n'ont jamais reculé devant la modernisation constante des standards manuels. Mais ceux-ci ne suffisent déjà plus à l'abondance des demandes. La mise en service de câbles coaxiaux sous-terrains avait amélioré la situation. A partir de 1947, on groupait sur un même câble plus de 600 communications simultanées, réalisant ainsi une immense économie de matières premières et d'entretien par rapport aux anciennes lignes aériennes. Aujourd'hui, le câble hertzien apporte une solution révolutionnaire. Le 12 juillet, le ministre Charles Brune inaugurait la première liaison Paris-Lille par câbles hertziens. De même que la radio, la liaison téléphonique hertzienne ne nécessite aucun câble. Elle utilise un émetteur-récepteur situé à Paris qui par l'intermédiaire de tours relais transmet les communications à Lille et vice-versa.
(Musique)
Commentateur
Les tours relais sont elles-même des installations émettrices-réceptrices qui reçoivent et transmettent les communications de colline en colline à la façon de signaux lumineux. En effet, l'analogie entre faisceaux lumineux et hertziens est frappante. Un faisceau lumineux disperse la lumière, à moins que l'intervention d'une lentille ne permette de faire converger le faisceau dans une direction donnée. De même les ondes émises par un émetteur de radio ordinaire se dispersent. Pour le câble hertzien, c'est la tour relais qui polarise à la façon d'une lentille le faisceau radio-électrique créant un faisceau de très faible ouverture qui assure le secret des communications. Le faisceau hertzien comme le faisceau lumineux exige que les émetteurs et les tours relais soient en liaison optique absolue entre elles. C'est la raison pour laquelle les ingénieurs des PTT et de la Compagnie générale de TSF ont retrouvé tout naturellement les emplacements des sémaphores plus que centenaires du télégraphe optique de Chartres. La liaison hertzienne permet de moduler simultanément sur la même onde porteuse 720 communications sans risque d'interférences.
(Musique)
Commentateur
Ce phénomène s'explique si l'on assimile l'onde porteuse à une portée musicale sur laquelle résonne un accord parfait comparable à l'ensemble des 720 communications. L'oreille ne perçoit qu'un accord mais les différents diapasons eux, ne vibrent que sur la note sur laquelle ils sont accordés. De même, chaque modulation des 720 communications est-elle sélectionnée sur l'onde porteuse par le sélecteur qui lui est propre. En inaugurant cette première liaison hertzienne, M. Brune accomplissait un geste qui place la technique française au premier rang. Geste utile, pratique, qui aura également pour effet et c'est important, un retour à la bonne humeur téléphonique. Cette bonne humeur faite de sourires à l'invisible.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque