La photographie numérique

03 avril 1995
02m 11s
Réf. 01483

Notice

Résumé :

Le développement des techniques informatiques a de très nombreuses implications. La photographie devient ainsi numérique, ce qui modifie considérablement ses conditions d'utilisation et ouvre de nouvelles perspectives.

Date de diffusion :
03 avril 1995
Lieux :

Contexte historique

Le principe de la chambre noire est connu depuis le XVe siècle : lorsque qu'une image pénètre dans une chambre noire par un petit trou percé dans l'une de ses cloisons, alors cette image est reproduite, mais inversée, sur le mur opposé. Au XVIIe siècle, on dote l'ouverture d'une lentille qui permet d'obtenir une image plus nette et plus lumineuse. C'est finalement en 1822 que Niepce parvient à fixer les images ainsi obtenues sur des plaques d'étain. Associé en 1828 avec Daguerre, ils inventent le daguerréotype ou photographie. La découverte fut sans cesse reprise et perfectionnée au cours du XIXe siècle. C'est au cours de cette période que le procédé argentique s'est imposé, au point de devenir la technique de la photographie classique. Dans le procédé argentique, à la différence du daguerréotype qui imprime directement l'image sur une plaque d'étain, l'image est d'abord capturée par un négatif avant d'être révélée lors du tirage. Cette technique permet de reproduire à plusieurs reprises un même cliché et propose une bien meilleure conservation des tirages.

Lorsque les technologies de l'image numérique apparaissent, la photographie est donc une technologie ancienne. Elle n'en fut pas moins considérablement bouleversée. Le principe de base de la photographie numérique est la dissociation entre la capture et l'enregistrement de l'image. Un capteur électronique saisit l'image, tandis que l'image est stockée sur un support amovible. Le principe de la chambre noire et le rôle de l'objectif restent inchangés, mais l'obturateur et le diaphragme cèdent souvent leurs places à des régulateurs électroniques. Les modalités d'enregistrement et de stockage de l'image permettent de communiquer ces images beaucoup plus facilement et de les retravailler sur ordinateur.

Les technologies de l'image numérique émergent au début des années 1980 grâce essentiellement, à des firmes japonaises, mais ce n'est qu'au début des années 1990 que l'on entrevoit les premiers débouchés commerciaux qui ne s'affirment réellement qu'à partir de 1995, date à partir de laquelle toute la filière photographique s'engage dans cette branche. Elle trouve depuis un puissant relais dans le développement de l'usage domestique de la micro-informatique et de l'Internet qui permettent et facilitent la diffusion des technologies les plus avancées.

Raphael Morera

Éclairage média

Le but de la présentation du journaliste est d'articuler une notion abstraite, les autoroutes de l'information, avec une pratique concrète, la photographie. Le reportage donne du corps à cette relation en insistant sur trois points successifs. La première partie du reportage s'attarde sur le travail d'un photographe utilisant l'image numérique. Rien ne semble avoir changé si ce n'est l'appareil.

C'est donc à un responsable du développement de cette technique de préciser ce point : l'image est désormais traitée par ordinateur, ce qui accélère considérablement le travail des professionnels. La photographie numérique semble donc promise à un brillant avenir. Enfin, une mise en perspective historique permet au journaliste de faire pénétrer cette technologie dans l'univers des télespectateurs. La photographie numérique a en effet d'abord été employée par la NASA. Il a fallu du temps pour qu'elle trouve sa première niche commerciale civile, mais désormais rien ne semble devoir entraver son essor. Le commentaire véhicule et renforce ainsi le discours dominant sur le développement technique.

Raphael Morera

Transcription

Daniel Bilalian
La révolution des autoroutes de l'information n'épargne aucun secteur. C'est pour avoir accès à ces réseaux que vient d'être inventé le premier appareil photo sans pellicule, j'ai bien dit sans pellicule. Patrice Pelé, Philippe Montoisi, enquête.
Patrice Pelé
Cette séance de prise de vue est moins banale qu'il n'y paraît, bien sûr, on retrouve le mannequin et le photographe mais entre les deux tout a changé. Nicolas Hiridoglou pour le magazine 20 ans, travaille avec le premier appareil photo numérique.
Nicolas Hiridoglou
Un vrai réflexe avec sa gamme complète d'une centaine d'objectifs, automatique ou manuel, programmation au choix.
Patrice Pelé
En fait, c'est une carte mémoire qui remplace le film puisque les images numériques vont être stockées... La voici la différence, 84 photos stockées grâce à un capteur haute résolution. Dans cette cassette, des milliards de 0 et de 1 qui relèguent la pellicule photo à l'ère du dinosaure. Et plus de labo, résultat immédiat dans la rue, sur un micro ordinateur portable pour ensuite travailler 5 minutes plus tard à la rédaction. A sa guise, on recadre, on change les couleurs, bref on tripatouille au gré de son imagination. Mise en page immédiat pour un départ express par satellite vers Londres, New-York ou Sydney. Les autoroutes de l'information voyagent à la vitesse de l'éclair.
Bernard Denevi
C'est destiné aux gens qui trouvent simplement que le temps entre une prise de vue argentique normale, le développement, la numérisation est beaucoup trop long. Donc à tous ceux qui d'une certaine manière font une course de vitesse avec l'information.
Patrice Pelé
Concrètement avec ça, alors.
Bernard Denevi
Ils vont faire, par exemple, le départ d'un grand prix de Formule 1 qui sera transmis aux quatre coins de la planète au support intéressé dans le quart d'heure qui suit le départ.
Patrice Pelé
La NASA a tout compris, depuis 5 ans, sur chaque vol de la navette, deux appareils photo numériques sont embarqués systématiquement. Sur terre, le prix de cet appareil atteint aujourd'hui des sommets, près de 80 000 francs, il sera disponible dans un mois. Mais comme d'autres produits, magnétoscope ou compact disque laser, ce prix devrait descendre. Les 0 et les 1 feront bientôt partis de notre vie au quotidien.