La création des Instituts Universitaires de Technologie (IUT)

02 novembre 1966
02m 48s
Réf. 01803

Notice

Résumé :

L'essor de l'enseignement technique est favorisé par la création des Instituts Universitaires de Technologie en 1966 qui privilégient les liens avec le monde professionnel.

Date de diffusion :
02 novembre 1966
Date d'événement :
07 janvier 1966

Contexte historique

La création par Christian Fouchet, ministre de l'éducation nationale, des Instituts Universitaires de Technologie par le décret du 7 janvier 1966, marque le développement de l'enseignement technique en France. L'essor économique de la France des Trente Glorieuses fait apparaître au cours des années 1960 un manque de cadres intermédiaires faisant la jonction entre la conception et l'exécution des tâches.

Sur le modèle américain des junior colleges et community colleges, qui accueillent les deux tiers des candidats à l'enseignement supérieur, le gouvernement souhaite un développement massif des IUT, et le cinquième plan quinquennal prévoit que les IUT devront être capables, en 1972, d'accueillir un quart de la population étudiante, soit 167 000 jeunes. Leur essor est en réalité beaucoup plus modeste ; au cours de l'année scolaire 1978-1979, les IUT accueillent seulement 50 000 étudiants.

En effet, une très nette distinction subsiste en France entre l'enseignement général et l'enseignement technique. Ce dernier demeure fortement dévalorisé. Cette formation universitaire courte (2 ans) se distingue très nettement de l'enseignement supérieur général par sa vocation professionnelle, clairement définie. Cette dernière s'illustre au cours même des études par l'intervention au sein des enseignements de techniciens et d'entrepreneurs, et par l'immersion des étudiants dans le monde de l'entreprise grâce à des stages. Cette professionnalisation de la formation permet d'ailleurs aux étudiants issus des IUT d'être moins touchés par le chômage dans les années 1970.

Julie Le Gac

Éclairage média

Ce document, représentatif de l'influence du gouvernement sur la télévision dans les années 1960, fait la promotion des Instituts Universitaires de Technologie nouvellement créés et en souligne le caractère novateur. L'alternance permanente de séquences tournées en salle de classe et d'autres séquences filmées en salle des machines entend tout d'abord démontrer l'originalité de la formation dispensée par les IUT, une formation tournée vers le monde professionnel. En outre, la modernité est incarnée par des machines rutilantes dont les gros plans sont récurrents tout au long du reportage. Enfin, les plans larges des bâtiments nouvellement construits de l'IUT de Reims tendent à souligner la nouveauté et la rapidité de la construction de ces IUT, destinés à favoriser la modernisation de la France.

L'optimisme affiché dans ce document, révélateur du volontarisme gouvernemental, doit néanmoins être nuancé: les objectifs prévus par le cinquième plan quinquennal ne seront jamais atteints.

Julie Le Gac

Transcription

Inconnu
Je crois utile de vous signaler que je n'ai pas l'honneur d'être un universitaire, ni un professeur, mais je suis un directeur d'une entreprise privée d'industrie graphique, c'est-à-dire d'une imprimerie, activité relevant à la fois de l'industrie de transformation et du commerce avec, dans le cas d'Espèces, un côté de création artistique.
Journaliste
Cet homme fait son premier cours. Son métier n'est pas d'enseigner mais de diriger une entreprise. Pour former les cadres techniques dont le pays a tant besoin, il faut leur donner un enseignement adapté. C'est pourquoi, dans les treize premiers instituts universitaires de technologie, qui viennent de naître en France, comme ici celui de Reims construit en six mois, des responsables de l'industrie et du commerce partagent avec les universitaires et les professeurs de l'enseignement technique la formation de ces futurs cadres. Le cinquième plan prévoit qu'en 1972 un étudiant sur quatre fréquentera un institut universitaire de technologie, ce qui entraînera d'ici à cinq ans la création de cent vingt-cinq mille places nouvelles dans ces instituts. Le professeur Delorme, qui dirige l'IUT de Reims, nous explique, dans un atelier de mécanique, ce que sont les IUT.
Delorme
En ce qui concerne leur forme, les IUT sont des instituts d'université, par conséquent des établissements d'enseignement supérieur, dont les étudiants sont des étudiants à part entière ayant droit à ce titre aux oeuvres universitaires, bourses, restaurants universitaires, cités universitaires, sécurité sociale étudiante.
Journaliste
Alors pourquoi a t-on créé les instituts universitaires de technologie ?
Delorme
Il fallait offrir, au niveau des classes terminales du second degré, à côté de l'enseignement théorique et abstrait des facultés, une voie nouvelle, mieux adaptée à certaines formes d'esprit, non moins noble, non moins enrichissante, et conduisant beaucoup plus rapidement à la vie active.
Journaliste
Alors qu'est-ce qu'on fait dans un IUT ?
Delorme
Alors dans un IUT, on apprend en deux ans, en partant d'un niveau qui est sensiblement le niveau des classes terminales de l'enseignement du second degré, à être capable de tenir des fonctions d'encadrement dans lesquelles, dont les titulaires sont les auxiliaires directs des ingénieurs, des chercheurs, des architectes, des cadres financiers ou administratifs.
Journaliste
Pour conduire en deux ans les étudiants à la vie active, la réforme Fouchet a donc organisé, avec les IUT, une nouvelle forme d'enseignement supérieur. Pour les professionnels qui utiliseront ces cadres, le soucis numéro un est l'efficacité de l'enseignement.