Le protestantisme contemporain

06 mai 1990
02m 25s
Réf. 01850

Notice

Résumé :

Les protestants représentent la troisième communauté religieuse en France. Pour autant, leurs croyances et pratiques demeurent relativement méconnues.

Date de diffusion :
06 mai 1990
Source :
FR3 (Collection: 19/20 )
Personnalité(s) :
Lieux :

Contexte historique

Les protestants représentent aujourd'hui la troisième communauté religieuse de France, la religion musulmane étant devenue la deuxième. Son ancrage dans la société est cependant ancien. Fruit des aspirations spirituelles de larges fractions de la société moderne, la Réforme est issue des doctrines de Martin Luther. En France, l'influence de l'humaniste Jean Calvin est particulièrement décisive et les premières communautés évangéliques se constituent au cours des années 1940.

L'essor du protestantisme ne se fait cependant pas sans heurts et l'affrontement entre catholiques et huguenots se situe à la fois sur les terrains religieux et politique. Les guerres de religions (1562-1598), et en particulier le massacre de la Saint Barthélemy témoignent de la violence de l'affrontement. L'intégration des protestants dans la communauté nationale est en fait le fruit de la Révolution française. Aujourd'hui, les protestants sont parfaitement intégrés dans la société française et il n'existe aucun contentieux entre eux et l'Etat. La laïcité et la séparation des Eglises et de l'Etat sont considérées par les protestants comme les garants de leurs libertés de pensée et de culte. Par ailleurs, les protestants véhiculent une image libérale dans la société française. Le mariage des pasteurs, l'accès des femmes au ministère, la liberté en matière de morale sexuelle et conjugale (contraception, avortement, divorce, homosexualité) contrastent avec les interdits de l'Eglise catholique romaine.

Pour autant, les effectifs des membres des églises protestantes stagnent. Ils sont aujourd'hui environ 900 000, soit 1,5% de la société française, une proportion identique à celle de 1914. Parmi eux, les réformés sont toujours les plus nombreux (400 000), tandis que les Luthériens sont 220 000. Néanmoins, les églises évangéliques baptistes ou pentecôtistes connaissent un essor sensible. S'adressant à des milieux plus populaires, elles proposent un protestantisme plus festif. L'attachement protestant au principe de laïcité se traduit par une certaine réserve dans leur prise de parole. Cependant, les valeurs protestantes telles que l'individualisme ou le libéralisme imprègnent la société française.

Julie Le Gac

Éclairage média

A l'occasion du synode de l'Eglise réformée de France, France 3 diffuse un reportage présentant la communauté protestante de France. Ce document est fondé sur le postulat de la méconnaissance de la religion protestante, comme en témoigne l'anecdote rapportée par l'adolescent. Ce dernier fait en effet référence à une propagande catholique relevant plus du temps des guerres de religion que de la période contemporaine. Dès lors, il s'attache à en présenter les pratiques en montrant des images du culte dominical dans un temple du 6ème arrondissement de Paris.

La place accordée aux jeunes, auxquels la parole est accordée pendant le culte, et des étrangers, notamment anglo-saxons qui insufflent un dynamisme nouveau au protestantisme français, doit souligner la vivacité et la modernité du protestantisme. Ce reportage, cependant, n'est pas représentatif de sa diversité.

Julie Le Gac

Transcription

Journaliste
L'humanisme aussi au grand rassemblement national de l'Église réformée de France à Enghien. La plus importante des Églises protestantes tient son synode jusqu'à demain. Ses quelques cent cinquante représentants, tant laïcs que religieux, examinent les problèmes posés par la pénurie de pasteurs et la catéchèse. La religion protestante est la troisième en France par l'importance de ses fidèles, mais c'est peut-être aussi la plus discrète. Exemple ce matin dans une paroisse du sixième arrondissement de Paris. Reportage : Nathalie Darrigrand, Henri Heiderscheid.
Denys Coester
En général, ils savent pas tellement ce que c'est, il y en a même qui croient presque qu'on crache sur des croix retournées, qu'on a les pieds fourchus, des trucs comme ça. Ils savent vraiment pas que c'est un culte chrétien, pour eux c'est vraiment païen.
Nathalie Darrigrand
La réflexion fait sourire, et pourtant, si le Protestantisme est la troisième religion en France, elle est certainement la plus méconnue, car la plus discrète.
Merry Goddard
Nous vivons notre foi tous les jours dans les choses que nous faisons, mais peut-être notre premier but c'est de ne pas se faire parler de nous mais plutôt de Jésus-Christ.
Nathalie Darrigrand
Ici, dans ce temple, cent cinquante à deux cents personnes viennent tous les dimanches assister au culte, une paroisse particulièrement animée : on y accueille des étudiants étrangers, des gens de passage, on organise des voyages... Bref, on privilégie l'ouverture et on soigne son image.
Samuel Sahagian
Il était un temps où les Protestants se méfiaient de l'image et privilégiaient la parole, nous sommes un peuple de la parole de la Bible. Mais je crois que ce temps est passé, maintenant, nous savons que par l'image il passe aussi un message très important.
Nathalie Darrigrand
Image d'un religion dynamique : ce matin les jeunes de la paroisse dirigeaient le sermon comment vivre sa foi en 90, comment affirmer ses différence ?
Emmanuel Arnal
La foi protestante nous permet de ressentir des liens beaucoup plus étroits je dirais, pas de problème de hiérarchisation, pas de problème de, c'est plus une communauté à l'intérieur de la foi chrétienne.
Samuel Sahagian
Il faut que nous fassions entendre notre voix et que nous insistions, quand on l'oublie, sur le fait que nous, nous disons quelque chose qui est spécifique, qui est peut-être différent de ce que disent les Catholiques.
Nathalie Darrigrand
Se faire entendre, voilà bien le défi lancé aux Protestants qui représentent aujourd'hui un peu moins d'1,7% de la population française.