Le président du Conseil Raymond Poincaré inaugure un monument aux morts à Toul

26 septembre 1923
02m 13s
Réf. 02021

Notice

Résumé :

A Toul, le président du Conseil Raymond Poincaré inaugure un monument aux morts. La foule lui fait un accueil enthousiaste. Dans son discours, Poincaré adresse un message de fermeté à l'Allemagne, l'engageant à respecter les conditions de la paix.

Type de média :
Date de diffusion :
26 septembre 1923
Source :
Personnalité(s) :

Contexte historique

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, le territoire français se couvre de dizaine de milliers de monument aux morts (38 000 au total). Quelques monuments aux morts ont déjà été érigés au lendemain de la guerre franco-prussienne de 1870-1871, mais leur construction a le plus souvent relevé d'initiatives privées. Une loi du 25 octobre 1919 sur "la commémoration et la glorification des morts pour la France" permet à l'Etat d'accorder une aide financière à toutes les communes qui en font la demande pour qu'elles puissent ériger un monument aux morts.

La plupart des monuments de village sont inaugurés en 1922 dans le cadre d'un vaste concours populaire. Toutes les communes françaises, jusqu'aux plus petites, ont eu à déplorer la perte de plusieurs habitants lors des combats de 1914-1918. Avec un nombre de tués d'environ 1 300 000 (soit 16,5 % des mobilisés), la France est le pays belligérant ayant connu les pertes humaines les plus importantes. Ces pertes laissent au sein de la société française environ 600 000 veuves, 760 000 orphelins et 900 000 ascendants sans soutien. Cette véritable hécatombe explique largement le traumatisme que constitue la Première Guerre mondiale pour toute une génération.

En rappelant jusque dans les plus petits villages le sacrifice des soldats, les monuments aux morts sont un vecteur important à la fois du souvenir de la guerre mais également du pacifisme en France : chaque année, à l'occasion notamment du 11 novembre, des défilés d'anciens combattants se rendent devant les monuments aux morts pour honorer la mémoire de leurs anciens camarades et transmettre aux nouvelles générations un message de paix.

Fabrice Grenard

Éclairage média

Le message délivré par les monuments aux morts peut être très variable selon la forme prise par ceux-ci. Certains monuments, qui montrent des soldats en action, exaltent ainsi essentiellement un message patriotique à travers le sacrifice consenti aux pays. D'autres constructions, souvent plus sobres, mettent d'avantage en valeur la douleur et le deuil, et transmettent essentiellement un message pacifiste.

Le monument inauguré à Toul par le président Poincaré apparaît relativement particulier dans le sens où il présente une victoire (effigie féminine avec des ailes), figée dans une position solennelle et relativement peu démonstrative. Les noms des victimes de la guerre ne figurent pas sur le monument mais sur une stèle à part. Le reportage comporte par ailleurs de nombreux symboles : Toul se situe en Lorraine, région particulièrement meurtrie par la Première Guerre mondiale du fait des nombreux combats qui se déroulèrent sur son sol.

C'est également la région dont est originaire le président du Conseil Raymond Poincaré (né à Bar-le-duc). La région fait face à l'Allemagne et dans son discours officiel, Poincaré fait référence à l'occupation de la Rhur décidée en janvier 1923 par le chef du gouvernement français afin de montrer sa détermination à faire respecter par l'Allemagne le principe des réparations. L'accueil enthousiaste fait à Poincaré témoigne enfin de la très grande popularité du personnage, notamment dans sa région d'origine (Poincaré fut sans doute l'une des personnalités politiques les plus populaires des années vingt).

Fabrice Grenard

Transcription

Document muet

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque