Marie-Christine Blandin, présidente du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais

31 mars 1992
01m 27s
Réf. 03006

Notice

Résumé :

Aux élections régionales de 1992, Marie-Christine Blandin bénéficie d'un accord passé entre le PS, le PC et les formations écologistes dans le Nord-Pas-de-Calais. Elle devient alors la première femme présidente de région.

Date de diffusion :
31 mars 1992

Contexte historique

L'élection-surprise de Marie-Christine Blandin à la présidence de la région Nord-Pas-De-Calais en 1992 est le fruit d'âpres négociations entre les partis politiques formant alors la majorité au Conseil régional. Les socialistes, traditionnellement à la tête de cette assemblée, ne disposent pas à l'issue des élections de la majorité absolue et doivent composer avec les autres partis de la majorité: le Parti Communiste, Génération Ecologie et les Verts.

Le choix de Marie-Christine Blandin est très audacieux: enseignante, elle n'est engagée chez les Verts que depuis 1984. Elle symbolise alors la volonté de renouvellement du personnel politique régional dominé par de grandes figures (Pierre Mauroy, Michel Delebarre..). Elle reste à la tête de la région jusqu'en 1998, puis devient sénatrice du Nord en 2001. Si son style diffère, l'action menée pendant 6 ans par Marie-Christine Blandin dans le Nord reste dans la continuité des projets menés jusqu'alors: aides directes ou indirectes au développement économique, constructions et fonctionnement des lycées, implantations et aménagements des universités, transports routiers ferroviaires et fluviaux d'intérêt régional (TER). Le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais prend également une part importante dans le développement culturel et environnemental avec la création de Parcs Naturels Régionaux.

Aujourd'hui, la stratégie régionale se centre davantage sur les ambitions européennes de la région. Le Conseil Régional promeut la coopération transfrontalière et le développement du Nord comme Eurorégion (programme européen Interreg, Lille "capitale européenne de la culture" en 2004...).

Emeline Vanthuyne

Éclairage média

Si l'élection d'une femme à la tête d'une région française est inédite, le dispositif journalistique mis en place pour traiter l'événement reste classique. Un débat post-électoral est organisé en plateau, introduit par un jingle musical très typique de de ce type d'émissions politiques. La réalisation est également très statique: plan large des participants en attente au début de l'émission, cadre fixe sur le présentateur, pas de mouvement de caméra. Le dispositif mis en place par la chaîne régionale est modeste: décor dépouillé, simplicité du mobilier. Le débat est introduit par des images de la proclamation officielle des résultats. Elle est lue par Maurice Shumann, doyen de l'assemblée mais surtout célèbre voix de la France Libre à la BBC.

Le contraste entre cet homme politique expérimenté et une jeune femme encore un peu gauche face aux flashs et aux caméras donne une dimension symbolique forte à ces images. Elle démontre une volonté de renouvellement du personnel politique et le passage de témoin entre deux générations. Dans son lancement en plateau, le journaliste insiste sur la portée nationale de l'événement mais sans en rappeler explicitement les causes: Marie-Christine Blandin a moins de 40 ans et provient d'une formation politique minoritaire. Elle est surtout la première femme élue à la présidence de région. Aujourd'hui encore l'accession d'une femme à ce poste crée l'événement: comme en 2004 avec l'élection de Ségolène Royal à la tête du Conseil de Poitou-Charentes.

Emeline Vanthuyne

Transcription

Maurice Schumann
Madame Blandin, cinquante-deux voix. Monsieur Legendre, quarante-deux voix. Monsieur [Frémeaux], deux voix. Madame Blandin ayant obtenu la majorité des suffrages, je la proclame président ou présidente, car l'un et l'autre se dit ou se disent, du Conseil régional du Nord Pas-de-Calais.
(Silence)
Claude Tronel
Madame, Monsieur, bonjour, l'émotion sur le visage de Marie-Christine Blandin, c'est l'image de la nuit. Il était trois heures vingt cette nuit lorsque la candidate des Verts a été élue présidente de la région Nord Pas-de-Calais, une élection proclamée par le doyen de cette assemblée, Monsieur Maurice Schumann, au terme d'une réunion marathon qui aura duré douze heures. Cet évènement dans le Nord Pas-de-Calais dépasse largement les frontières de la région, un évènement très suivi en Picardie également et dans toute la France. D'où cette émission spéciale régionale Nord Pas-de-Calais, avec dans notre studio la nouvelle présidente de la région Nord Pas-de-Calais, Madame Marie-Christine Blandin.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque