Le tourisme vert dans la Montagne bourbonnaise

21 août 1987
02m 55s
Réf. 03022

Notice

Résumé :

La station La Loge des Gardes, au sommet de la Montagne bourbonnaise, a développé de nombreuses activités estivales de loisirs. Les agriculteurs de la région vendent leurs produits fermiers aux touristes.

Date de diffusion :
21 août 1987

Contexte historique

Fondé essentiellement sur la découverte de sites naturels et culturels situés en milieu rural, le tourisme vert ne cesse de se développer en France depuis les années 1980. Cet essor est d'abord dû à un intérêt accru des responsables de l'aménagement du territoire qui ont souhaité pallier le déclin de zones rurales par de nouvelles activités. A leur tour, les populations locales ont souvent pris conscience de l'opportunité économique non négligeable que constituait la valorisation de leur environnement, voire de leur mode de vie. Enfin, les Français eux-mêmes apparaissent de plus en plus à la recherche de vacances actives et centrées sur le milieu naturel.

En 2004, 36% des séjours personnels des Français ont été effectués à la campagne contre 36% à la ville, 27% au bord de la mer, et 15% à la montagne, sachant en outre que cette dernière catégorie renferme aussi des séjours touristiques vert en moyenne montagne. Les gîtes ruraux ont de la sorte connu une forte croissance, passant de 16 000 en 1976 à 42 000 en 2004. Les espaces ruraux du tourisme vert mettent en valeur leurs ressources naturelles: la montagne, la forêt, et surtout l'eau qui permet la baignade, la natation, la pêche ou la voile. Une grande partie du Massif central, économiquement en difficulté, a ainsi choisi la carte du tourisme vert.

C'est le cas par exemple de la Montagne bourbonnaise, et plus particulièrement de la station de La Loge des Gardes, située à l'extrême Sud-Est de l'Allier. Station de ski culminant à 1 165 mètres d'altitude et disposant de 5 pistes pour le ski alpin et de 35 kilomètres de pistes de ski de fond, elle a développé de nombreuses activités estivales. Outre des sentiers balisés qui permettent la pratique de la randonnée, La Loge des Gardes possède désormais une piste de bob-luge, un minigolf et de nombreuses pistes de VTT.

Christophe Gracieux

Éclairage média

Diffusé sur FR3 Auvergne à la fin des vacances estivales, période souvent propice aux reportages dressant un bilan de la fréquentation ou de l'aménagement touristique d'une région, ce sujet s'intéresse à l'essor du tourisme vert dans la Montagne bourbonnaise, et plus particulièrement à la station de La Loge des Gardes. Il s'attache essentiellement à illustrer la variété des activités proposées aux touristes. Dans un premier temps, ce reportage présente des images d'un nouvel équipement, une piste de bob-luge, filmée à la fois par une caméra embarquée et de côté. Différents plans montrent également brièvement toutes sortes d'activités: VTT, tennis, baignade et nautisme. Outre la diversité des loisirs offerts à La Loge des Gardes, le sujet insiste continûment sur le choix d'un tourisme local, familial et axé sur la qualité, et non d'un tourisme de masse. En témoignent les nombreux enfants visibles à l'écran, de même que les propos du propriétaire de la piste du bob-luge et plus encore du conseiller général François Lacoste.

L'idée d'un tourisme qualitatif et de proximité est plus particulièrement illustrée par des images d'une vente de produits fermiers. En fait, ce sujet fait une véritable promotion du tourisme à La Loge des Gardes et sa région: il ne cesse d'en vanter l'attractivité et la variété des loisirs proposés. Ne formulant aucune critique à l'égard de ces réalisations, il loue l'action du Syndicat mixte de l'aménagement touristique de la Montagne bourbonnaise.

Christophe Gracieux

Transcription

(Silence)
Gilles Gilbert
Les caractéristiques : la montée, cent soixante dix mètres te la descente, la descente, trois cents mètres. L'avantage de descendre sans freiner, si on est prudent, maximum trente-six kilomètres heure, la piste est étudiée pour descendre à trente-six kilomètres heure, donc on peut descendre sans freiner.
Journaliste
C'est une piste en plastique, en…
Gilles Gilbert
Piste en polyester, la seule piste qui est utilisable été comme hiver parce qu'on peut l'utiliser par temps humide. Le freinage est incorporé dans les roues. C'est une piste qui est construite dans l'esprit de la station, c'est-à-dire pour l'utilisation tout à fait familiale, tout le monde peut monter, il n'y a pas de limite d'âge, tout le monde peut y trouver son plaisir.
Journaliste
Votre investissement représente combien ?
Gilles Gilbert
Un million trois cent mille TTC.
Journaliste
Est-ce que vous pensez pouvoir le rentabiliser rapidement ?
Gilles Gilbert
Je pense qu'ici, dans la station, dans le contexte actuel, il faudrait compter cinq ans.
Journaliste
D'ici là, cette station de la Loge des Gardes aura retrouvé son dynamisme estival, grâce en partie à cette toute nouvelle piste de bob-luge ouverte au public depuis le 4 juillet seulement. Si la Loge des Gardes est avant tout connue comme station de sports d'hiver, avec le ski alpin et surtout le ski nordique, le syndicat mixte d'aménagement touristique de la Montagne Bourbonnaise, créé en 1973, renforce peu à peu ses initiatives de promotion de la saison estivale en jouant la carte du tourisme vert, à partir des atouts de ce site, véritable point eau de la Montagne Bourbonnaise.
François Lacoste
Nous avons des atouts, nous avons une région qui est jolie, avec tout un tas de plans d'eau pour la pêche, pour la planche à voile, pour la randonnée, que ce soit à pied, à cheval, en vélo, des activités de montagne... Nous avons des atouts, à nous de les mettre en exergue et de les valoriser.
Journaliste
Est-ce que vous misez plus sur la qualité plutôt que la quantité ?
François Lacoste
Oui, je crois que c'est une des, un de nos objectifs, une de nos notions de base ici en montagne. Le nombre ne nous intéresse pas forcément au niveau du tourisme, mais par contre nous, dans les produits que nous essayons d'offrir, nous misons énormément sur la qualité. Je crois que c'est une cible, elle sera plus longue à nous faire reconnaître, mais je crois que dans le temps ce sera la meilleure solution.
Journaliste
Cependant plus de cent mille personnes passent chaque année par la Loge des Gardes, qui de ce fait est le deuxième site fréquenté de l'Allier avec une clientèle à 60% roannaise et à 30% vichyssoise. Une zone essentiellement de proximité, où l'été les producteurs fermiers vendent directement aux touristes leurs produits, et contribuent à leur façon à l'animation de cette zone à titre de partenaires privilégiés.
François Lacoste
Je crois que c'est un équilibre entre commune, partenaires privés et associations aussi qui ont un rôle important en Montagne Bourbonnaise, en particulier au niveau de l'animation. Et c'est un des points que nous allons essayer de mettre en exergue à partir de l'année 88, c'est des séjours avec animations multi plans, c'est-à-dire que la personne qui viendra en Montagne Bourbonnaise pourra faire au choix des activités sportives ou de repos, mais dans tout le massif de la Montagne Bourbonnaise.