Les Eurockéennes de Belfort en 1995

15 juillet 1995
02m 38s
Réf. 03025

Notice

Résumé :

Créé en 1989, le festival des Eurockéennes de Belfort fête ses sept ans en 1995. Il est alors le premier festival de rock en France, et a multiplié par huit le nombre de ses spectateurs.

Date de diffusion :
15 juillet 1995
Date d'événement :
07 juillet 1995
Personnalité(s) :

Contexte historique

Les Eurockéennes sont nées en 1989 de la volonté du Conseil général du Territoire de Belfort de créer un festival rock pour la jeunesse de la région. Organisée à quelques kilomètres de Belfort, sur la presqu'île de Malsaucy, au bord d'étangs et avec vue sur le ballon d'Alsace et les Vosges, la première édition accueille 8 000 spectateurs avec en têtes d'affiche Charlélie Couture, Elvis Costello, Jacques Higelin, Les Garçons Bouchers et Noir Désir.

Les Eurockéennes connaissent dès lors un succès croissant et fulgurant: 60 000 spectateurs s'y rendent en 1992, 80 000 en 1995 et 100 000 en 2006, venus essentiellement de France mais aussi d'Allemagne et de Suisse. Ce festival est rapidement devenu l'un des plus importants festivals de rock en Europe et il fut le premier en France avant que les Vieilles Charrues de Carhaix ne le dépassent récemment. Les Eurockéennes, organisées chaque année le premier week-end de juillet durant trois jours, ont ainsi pris de plus en plus d'envergure et sont devenues une étape souvent obligée pour les grands groupes et artistes anglo-saxons qui, l'été, sillonnent les festivals européens: elles ont notamment accueilli R. E. M., les Pixies, David Bowie, Radiohead, les Red Hot Chili Peppers, Bob Dylan ou The Cure.

Christophe Gracieux

Éclairage média

Ce reportage diffusé au sein du journal télévisé de France 3 Franche-Comté une semaine après l'édition 1995 des Eurockéennes de Belfort s'emploie à montrer le succès de ce festival. C'est dans ce but qu'il propose dans un premier temps une séquence entièrement composée d'images d'archives datant de la première édition de 1989. Il s'agit, en comparant ces deux festivals de 1989 et de 1995, de rendre compte du très grand essor des Eurockéennes en l'espace de sept années. Les plans filmés depuis un hélicoptère de la foule amassée sur la presqu'île de Malsaucy en 1995 soulignent bien le contraste avec ceux d'une assistance beaucoup plus clairsemée lors de la première édition du festival. Dans les deux cas, les images montrent essentiellement des spectateurs assistant aux concerts. Les artistes n'apparaissent pas à l'écran, bien qu'il y ait de la musique en fond sonore. L'interview de David Angel, le président de Territoire de musiques, l'association organisatrice des Eurockéennes, apporte quant à elle un éclairage sur les diverses raisons du succès du festival, le sujet s'étant jusque-là contenté de décrire l'essor des Eurockéennes sans en préciser les causes.

Christophe Gracieux

Transcription

Journaliste
Le festival des Eurockéennes vient de fêter ses sept ans, sept ans de bonheur assurément : dix mille spectateurs en 1989, plus de quatre-vingt mille le week-end dernier.
Emmanuelle Bressant
Aujourd'hui les Eurockéennes, c'est l'un des plus grands festivals de rock d'Europe, enquête d'Emmanuelle Bressant. 1989 : le président du Conseil général du territoire souhaite une grande fête pour la jeunesse, à l'occasion du Bicentenaire de la Révolution. Il choisit comme site le Ballon d'Alsace, invite plusieurs groupes de rock et donne un nom à l'évènement : le festival du Ballon. Le festival ne verra jamais le jour, pour des raisons écologiques on installe finalement les scènes au Malsaucy : les Eurockéennes sont nées. Pour la première édition on tape tout de suite très fort : quarante spectacles et une programmation haut de gamme : Nina Hagen, Couture, Costello, Noir Désir, Ange, déjà des fidèles, Higelin, et puis :
Inconnu
Il y a un groupe, les Bouchers là, ça, je veux les voir.
Emmanuelle Bressant
Les Garçons bouchers, jeune homme. Les premiers Eurockéens, comme lui, sont dix mille, un chiffre qui dépasse largement les prévisions des organisateurs. Le festival s'enflamme dès les premières notes, un succès instantané.
Inconnu 2
C'est bien, rien à redire, quoi, tout est parfait.
Emmanuelle Bressant
1995, c'est l'apothéose : quatre-vingt cinq mille Eurockéens se sont donnés le mot, ils sont venus ils sont tous là, en sept ans le nombre d'inconditionnels du rock s'est multiplié par huit. Premier festival de rock en France, quatrième en Europe, les Eurockéennes de Belfort ont vite pris leur vitesse de croisière. Les Cure en exclusivité, Robert Plant et Jimmy Page, excusez du peu. Mais comment expliquer ce succès, Monsieur le Président ?
David Angel
La qualité de la programmation, qui n'a jamais été prise en défaut depuis, depuis le début, même si elle a évolué, même si elle est devenue plus pointue au fil des années, mais l'ensemble des programmation sur les sept années a été de très grand niveau et de très grande qualité. Ensuite, la qualité également de l'accueil, de la sécurité, la beauté du site du Malsaucy, qui entre aussi pour une grande part dans l'image des Eurockéennes, tout cela fait une sorte de patchwork un peu, de qualitatif des Eurockéennes. Je crois que nous avons toujours été ambitieux. Dire qu'on voulais faire le premier, un des premiers festivals européens, c'est peut-être exagéré. Le résultat est là aujourd'hui, c'est le premier festival de rock en plein air en France, et un, et parmi les quatre ou cinq festivals européens.