Construction du nouveau quartier Euralille

18 mai 1993
02m 03s
Réf. 03069

Notice

Résumé :

Au début des années 90, la création d'un nouveau quartier à Lille s'inscrit dans un projet de rénovation urbaine plus vaste. Il s'agit alors de faire de la capitale nordiste une grande métropole de rang européen.

Date de diffusion :
18 mai 1993
Source :
A2 (Collection: MIDI 2 )

Contexte historique

Au milieu des années 80, Lille ambitionnait de devenir une métropole de dimension européenne. Elle bénéficiait des efforts de décentralisation de l'Etat (avec notamment, la réalisation du TGV Nord dont le tracé est défini en 1987). Les responsables locaux (sous l'égide de l'ancien premier ministre Pierre Mauroy) cherchaient également à renouveler l'image de la ville trop liée à celle d'une région en crise.

Un grand projet de rénovation urbaine fut alors mis en oeuvre. La construction d'un nouveau quartier prenait appui sur la mise à disposition d'un espace militaire non aménagé de 120 ha au coeur de la ville. Le projet de l'architecte-urbaniste Rem Koolhaas fut retenu. Le projet se heurta pourtant à de nombreuses difficultés qui en retardèrent son exécution: problèmes économiques, polémiques autour des réalisations architecturales... La détermination de la nouvelle équipe permit pourtant en 2000 la réalisation d'Euralille 2 (un nouveau quartier sur 22 ha supplémentaire).

Situé entre l'ancienne gare de Lille-Flandres et la nouvelle gare TGV Lille-Europe, le quartier Euralille regroupe aujourd'hui logements, bureaux et commerces. Il comprend plusieurs réalisations audacieuses: deux grandes tours (dont l'une conçue par l'architecte Jean Nouvel abrite un gigantesque centre commercial), un complexe d'expositions, de congrès et de spectacles (Lille Grand-Palais) mais aussi un nouvel espace vert en plein centre-ville (le parc Matisse). Ces nouveaux équipements urbains, inaugurés en 1995, ont pour double objectif d'attirer les entreprises de dimension internationale et d'améliorer le cadre de vie des Lillois.

L'achèvement du projet est prévu pour 2010 mais le bilan tiré de cette opération urbaine est déjà très positif. Il a ainsi permis la création de plus de 7000 emplois tertiaires. Le centre commercial attire près de 14 millions de visiteurs par an et Lille grand-Palais 1 million. Le quartier Euralille participe donc à l'opération de promotion de Lille en tant que grande métropole européenne.

Emeline Vanthuyne

Éclairage média

La présentation du journal de 13 heures en couple mixte permet une réalisation moins statique et des lancements plus originaux. Cette formule a connu un vif succès dans les années 80 avec le tandem Yves Mourousi/ Marie-Laure Augry. Elle est donc reprise par la suite par France 2 (duos Laurence Piquet/ Henri Sannier; Carole Gaessler/ Rachid Arhab...).

Les deux présentateurs ont ici un rôle bien défini: Henri Sannier fait la transition avec le reportage précédent sur l'inauguration TGV Nord et Laurence Piquet introduit le reportage sur Euralille diffusé en marge de l'événement. Le reportage est construit de manière très pédagogique et problématisé. La présence de nombreux schémas, de synthèse animés (carte de situation, maquette numérisée du projet) permettent aux télespectateurs de comprendre l'organisation générale du futur site.

La mise en oeuvre du chantier Euralille est également replacée dans des enjeux plus globaux: volonté de promouvoir une nouvelle image de la métropole, d'attirer de nouveaux capitaux. Ce reportage permet également d'entrevoir les signes avant-coureurs d'une crise du projet liée à une conjoncture générale difficile dans le secteur du bâtiment.

Emeline Vanthuyne

Transcription

Henri Sannier
Le TGV nord, c'est d'abord un gros ballon d'oxygène, comme on dit, pour l'agglomération lilloise. La capitale du nord compte marquer des points en plein coeur de l'Europe.
Laurence Piquet
Illustration de ce développement : le vaste chantier d'Euralille, situé en plein centre de la ville. Il est le futur centre européen d'affaires dans la capitale du nord, Benoît Gadrey.
Benoît Gadrey
En ces temps de crise, un tel chantier a quelque chose de surréaliste. Ici sort de terre un centre d'affaires, le onzième quartier de Lille. Euralille est né d'une double opportunité. L'emplacement stratégique de Lille au coeur du réseau TGV Nord et puis, fait rare dans une métropole, une zone constructible de soixante-dix hectares à deux pas du centre-ville, autour de la nouvelle gare TGV. Dans sa première phase, le projet Euralille prévoit la construction de deux immenses tours, posées à cheval sur la gare. Au pied de ces nouveaux beffrois, le triangle des gares, un espace commercial, zone tampon avec la vieille ville. Plus loin, en forme d'ellipse, le futur palais des Congrès, avec une salle Zénith incorporée. Euralille, un morceau de ville nouvelle, à seulement une heure de Paris.
Jean-Paul Baïeto
" On va trouver, je l'espère, à intéresser des entreprises actuellement implantées à Paris, parce qu'à Paris, ça coûte cher pour les entreprises, pour les personnes ".
Benoît Gadrey
Seulement voilà, Euralille voit le jour alors que l'immobilier de bureaux est en plein marasme. La commercialisation des locaux en est à ses débuts. Les mois à venir seront déterminants.
Vincent Martin
" Le projet d'Euralille sera mené à son terme parce qu'il est raisonnable et qu'il est, je veux dire, étranger à la crise. La crise vient vraisemblablement le contrarier à un moment de son démarrage, mais la réussite d'Euralille n'est pas liée à la crise passagère que nous rencontrons actuellement ".
Benoît Gadrey
Ne pas transformer Euralille en coquille vide, c'est l'enjeu de la région, car dans ce Nord en mutation, où le tertiaire a supplanté l'industrie, Euralille, avec l'arrivée du TGV, fait figure de locomotive.