Le jubilé de Michel Platini

24 mai 1988
54s
Réf. 03087

Notice

Résumé :

Le jubilé de Michel Platini met un terme à une carrière footballistique exceptionnelle, marquée par un palmarès fort riche et un talent individuel récompensé par trois ballons d’or consécutifs.

Date de diffusion :
24 mai 1988
Source :
Thèmes :

Contexte historique

Michel Platini constitue, aujourd’hui encore, une des idoles du football français. Son palmarès exceptionnel le prouve. En club, tout d’abord, Michel Platini, est formé à l’AS Joeuf, puis à l’AS Nancy Lorraine, où il passe 7 ans et remporte la Coupe de France en 1978. Il rejoint ensuite l’AS Saint Etienne où il reste jusqu’en 1982 et remporte un titre de Champion de France en 1981. Il s’engage alors avec la Juventus de Turin de 1982 à 1987, avec laquelle il glane la majorité de ses titres : une coupe d’Italie en 1983, deux championnats d’Italie en 1984 et 1986, deux coupes d’Europe des clubs champions (C1) en 1983 et 1985, une coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe (C3) en 1984, la Super Coupe d’Europe en 1984 et la Coupe Intercontentinentale en 1985.

Comme il se plaît lui-même à l'affirmer, il a joué "dans le plus grand club de Lorraine, puis dans le plus grand club de France, enfin dans le plus grand club du monde". A titre individuel, entre 1983 et 1985, il réussit l'exploit de remporter trois titres consécutifs de meilleur buteur du Calcio, le championnat italien, ainsi que trois ballons d'or, récompense décernée au meilleur joueur évoluant en Europe. Avec l'équipe de France, le palmarès de Michel Platini est plus maigre et se limite au titre de Champion d'Europe gagné en France en 1984, compétition au cours de laquelle il marque 9 buts en 5 matchs. Néanmoins, sa carrière en bleu se caractérise également par une rivalité épique avec l'Allemagne.

Ce palmarès impressionnant récompense une habileté technique, une vision du jeu et une adresse devant le but hors du commun. Celui qui est surnommé "Platoche" par les Français incarne l’élégance footballistique au sein du "carré magique" composé également d’Alain Giresse, Jean Tigana et Luis Fernandez.

A l’issue de sa carrière de joueur, Michel Platini embrasse celle d’entraîneur de l’équipe de France entre 1988 et 1992, sans remporter cependant le moindre titre. Il occupe par la suite des fonctions au sein de la fédération française de football et participe à l’organisation de la coupe du monde en France en 1998.

Julie Le Gac

Éclairage média

Ce document rejoint le concert d’éloges entourant le jubilé de Michel Platini. Il insiste d’ailleurs sur le symbole inhérent à la réunion de trois immenses joueurs de football que sont Pelé, Maradona et Platini.

Ce reportage s’inscrit par ailleurs dans une perspective régionale, en rappelant les sept années pendant lesquelles Michel Platini a joué à l’AS Nancy Lorraine, même si c’est lors de son passage à la Juventus de Turin que le footballeur a glané ses titres majeurs.

Julie Le Gac

Transcription

Journaliste
... restera un souvenir inoubliable. A l'entrée de Platini, trente cinq mille spectateurs debout dans le stade, acclament celui qui, pendant sept ans, sous les couleurs de l'AS Nancy-Lorraine a fait vibrer ce même public de Marcel Picot. Les plus grandes stars mondiales du football sont là et l'applaudissent. Un plateau inestimable, jamais réuni en France. Trois cent cinquante trois pigeons s'envolent dans le crépuscule symbolisant les trois cent cinquante trois buts marqués par Michel Platini au cours de sa carrière. Magnifique plateau offert au public lorrain, cette image réunissant les trois grandes stars du football mondial : le brésilien Pelé, qui entre sur le terrain sous les acclamations de la foule, l'argentin Maradona et le français Platini, réunis symboliquement sur une même image.