Célébration de l'entrée de la Roumanie dans l'Union européenne

01 janvier 2007
02m 19s
Réf. 04616

Notice

Résumé :

A Bucarest, le 1er janvier 2007, à minuit, la population célèbre l'entrée de la Roumanie dans l'Union européenne. Une cérémonie officielle présidée par le président de la République Traian Basescu est également organisée.

Date de diffusion :
01 janvier 2007
Personnalité(s) :
Lieux :

Contexte historique

Si l'Europe n'a cessé de s'élargir par étapes depuis l'entrée de la Grande-Bretagne, de l'Irlande et du Danemark en 1971, les années 2000 marquent un net accroissement du nombre des adhésions à l'Union européenne. A la suite de la chute du communisme en 1989, des négociations d'adhésion avec de nombreux pays d'Europe de l'Est sont ouvertes en 1997. Le 1er mai 2004, huit Etats d'Europe centrale et orientale rejoignent l'Union européenne : la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie, la Slovénie, la Pologne, l'Estonie, la Lettonie et Lituanie. A ces huit nouveaux Etats membres s'ajoutent Chypre et Malte. L'Union européenne compte ainsi 25 membres à partir de 2004. La Roumanie et la Bulgarie avaient elles aussi posé leurs candidatures à l'entrée dans l'Union européenne en 1997, mais elles ne furent pas retenues : faute de réformes suffisantes, ces pays n'étaient alors pas jugés prêts. En avril 2005, le Parlement européen donne finalement son accord à l'adhésion des deux Etats. Le 1er janvier 2007, la Bulgarie et la Roumanie entrent par conséquent dans l'Union européenne. Elles font passer le nombre de pays membres à 27 et la population de l'Union européenne à près de 493 millions d'habitants, la Roumanie comptant 22 millions d'habitants et la Bulgarie 8 millions. L'Union a posé un certain nombre de conditions à l'adhésion de ces deux Etats, exigeant notamment d'eux qu'ils luttent contre la corruption et qu'ils mettent en place des aides régionales. Les deux Etats ne feront du reste partie de l'espace Schengen - qui abolit les contrôles aux frontières intérieures - qu'après une période de transition, alors que tous les adhérents de 2004 hormis Chypre y sont entrés en décembre 2007. Avec l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie, l'Union européenne dispose désormais d'une frontière sur la mer Noire et intègre environ 30 millions d'orthodoxes. Cette double adhésion achève le cycle de l'élargissement de l'Union européenne aux pays d'Europe de l'Est inauguré en 2004. Au début de 2008, trois Etats demeurent officiellement candidats à l'adhésion à l'Union européenne: deux pays nés de l'éclatement de la Yougoslavie, la Croatie et la Macédoine, et la Turquie.

Christophe Gracieux

Éclairage média

Afin d'illustrer l'entrée de la Roumanie dans l'Union européenne à partir du 1er janvier 2007, la rédaction de France 2 a choisi de couvrir les célébrations organisées à Bucarest au moment de l'entrée dans la nouvelle année. Le reportage traite ces célébrations sous les deux aspects populaire et officiel. La fête populaire est illustrée par des plans coutumiers des célébrations du nouvel an : habitants en liesse, ouverture de bouteilles de champagne et feux d'artifice. Les envoyés spéciaux de France 2 ont également procédé à un micro-trottoir, recueillant l'opinion de deux Roumains favorables à l'entrée de leur pays dans l'Union européenne, et d'un autre qui y est opposé. A l'inverse de la spontanéité des réjouissances des habitants de Bucarest, la cérémonie officielle apparaît beaucoup plus ritualisée. Présidée par le chef de l'Etat roumain Traian Basescu en présence d'officiels, elle met en valeur les symboles de l'Union européenne : le drapeau européen est hissé au son de l'"Ode à la joie", extrait de la Neuvième symphonie de Beethoven, hymne officiel européen depuis 1985.

Christophe Gracieux

Transcription

Françoise Laborde
Et depuis hier soir, l'Europe compte 2 nouveaux membres, la Bulgarie et la Roumanie deviennent les 26ème et 27ème Etats à rejoindre l'Union. Ils devront se plier à de sérieux efforts de modernisation, aussi bien économiques que judiciaires et leurs ressortissants n'auront pas les mêmes avantages que les autres Européens. Du moins, dans un premier temps. Tout cela n'a pas empêché les nouveaux venus de fêter leur entrée. Reportage à Bucarest en Roumanie, Zinedine Boudaoud et José Boulesteix.
Zinedine Boudaoud
Réveillon historique à Bucarest. Aux douze coups de minuit, on célèbre les noces de la Roumanie et de l'Union européenne. Un mariage très arrosé, plusieurs centaines de milliers de témoins sont là. La Roumanie attendait ce jour précis depuis 7 longues années.
Inconnu 1
Pour nous, ça vient peut être un peu tard mais pour nos enfants c'est un merveilleux avenir qui s'annonce.
Inconnu 2
Pour les Français, on n'était pas européens avant d'entrer dans l'Union europééene. Là, on est devenu européen tout d'un coup. C'est un peu ça je pense mais sinon, oui, c'est une chance parce que l'on va pouvoir voyager plus tranquillement enfin sans avoir mille contrôles à la douane et tout ça.
Zinedine Boudaoud
Une foule joyeuse s'est massée place de la Révolution et place de l'Université. La même où 17 ans plus tôt, Ceausescu avait lancé ses chars contre le peuple. Ce soir les fêtards ne célébrent pas tous l'adhésion à l'Union.
Inconnu 3
Ce n'est pas du tout une bonne chose. On commence déja à le sentir dans nos porte-feuilles.
Zinedine Boudaoud
Le drapeau de l'Union hissé au mât du palais du gouvernement, sous les yeux du président Traian Basescu et de ses hôtes européens. Son pays est membre de l'Europe des 27 mais sous surveillance pendant les 3 prochaines années. La Roumanie a tourné une nouvelle page de son histoire dans l'euphorie. Pour beaucoup ici, l'adhésion à l'Union européene est une formidable occasion de renforcer la démocratie et développer l'économie. Mais la route est encore longue car la Roumanie avec la Bulgarie sont les 2 pays les plus pauvres de l'Union.