Cinquante ans de nouvelle histoire

01 février 1980
01m 59s
Réf. 04651

Notice

Résumé :

Ce reportage évoque de manière claire et succincte l'histoire et l'influence de l'Ecole des Annales, porteuse d'un courant historiographique majeur au XXe siècle.

Type de média :
Date de diffusion :
01 février 1980
Source :

Contexte historique

En 1929, les historiens Lucien Febvre (1878-1956) et Marc Bloch (1886-1944) fondent la revue des Annales d'histoire économique et sociale : ils cherchent à rompre avec la conception traditionnelle de leur discipline. Ils délaissent ainsi l'"histoire-bataille" (événementielle) au profit d'une analyse démographique, économique et sociale de l'évolution des sociétés. Ils s'intéressent également aux représentations et croyances qui ont dominé aux différentes époques de l'histoire. En 1924, Marc Bloch a d'ailleurs publié Les Rois Thaumaturges où il s'interroge sur la représentation du souverain guérisseur au sein de la population. La revue entend promouvoir une "histoire globale" des sociétés en s'appuyant sur les apports d'autres disciplines des sciences humaines (économie, sociologie, anthropologie...). La renommée des Annales est internationale et elle influence des générations d'historiens jusquà nos jours.

Après la Seconde Guerre mondiale, Fernand Braudel dirige à son tour la revue qu'il rebaptise Annales. Economie, Sociétés, Civilisations. Malgré le changement de titre et de génération, les principes des fondateurs sont préservés. En 1975, la création de l'EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) permet de disposer d'un lieu institutionnel où se côtoient les chercheurs des différentes branches des sciences sociales dans un souci d'interdisciplinarité.

Les historiens de la troisième génération des Annales (Duby, Le Roy Ladurie, Le Goff) diversifient les sujets d'étude et font évoluer le courant historiographique duquel ils sont issus en se réclamant de la "nouvelle histoire". Ils renoncent au projet d'une "histoire globale" au profit d'une histoire plurielle, davantage portée vers l'étude des mentalités et de la psychologie sociale.

Aujourd'hui, la revue Annales. Histoire, Sciences Sociales est encore publiée par l'EHESS, ce qui montre la pérénnité de l'entreprise de ses fondateurs.

Emeline Vanthuyne

Éclairage média

Cet extrait est tiré d'un documentaire intitulé "Cinquante ans de nouvelle histoire" et diffusé sur TF1 en février 1980. A travers le témoignage de différents historiens, filmés sur leurs lieux de recherche, les journalistes tentent de comprendre ce qui caractérise la "Nouvelle histoire", courant historiographique qui s'intéresse à différentes sortes de phénomènes historiques analysés sur le temps long, en tentant de dépasser une analyse purement événementielle.

A l'aide d'images d'archives et du témoignage de l'historien Georges Duby, le journaliste explique que cette "Nouvelle histoire" se rattache à l'école des "Annales" fondée en 1929 par Lucien Febvre et Marc Bloch. Cette historique très pédagogique permet de replacer dans son contexte l'émergence d'un des courants historiographiques majeurs au XXe siècle.

Emeline Vanthuyne

Transcription

Présentateur
Une revue, Les Annales, fondée en 1929 à Strasbourg, a été le support de cette histoire autre. Ses fondateurs, Lucien Febvre et Marc Bloch, en organisant la rencontre entre historiens, géographes, économistes, sociologues, inventèrent les formes neuves de l'échange scientifique et firent de la revue un organe de combat contre l'histoire désincarnée qui dominait dans l'université. En 1933, Lucien Febvre est élu au Collège de France, installant ainsi durablement l'histoire des Annales. Il renoue un fil interrompu depuis Michelet, si souvent invoqué comme un des précurseurs d'une histoire des collectivités anonymes, des passions et des sentiments. Une science globale de l'Homme et des Sociétés, c'est le projet de Lucien Febvre quand il fonde en 1947, la 6ème section de l'Ecole pratique des Hautes Etudes qui est devenue depuis l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Il s'agissait de promouvoir toutes les sciences de l'Homme par la critique historique et le droit, par des tests et des enquêtes, par la statistique et la cartographie.
Georges Duby
Je suis arrivé, je pense à ma propre conception de l'histoire essentiellement par mon contact avec les Annales ; avec les Annales ancienne manière. Et là je précise encore que curieusement, ce ne sont pas mes maîtres en histoire à l'université qui m'ont mis en contact avec la pensée de Marc Bloch et de Lucien Febvre, ce sont mes maîtres en géographie. A l'époque, le lieu des principaux renouvellements, c'était la géographie, la géographie de la grande école française de géographie, où les problèmes humains se mêlaient aux problèmes physiques dans une association parfaitement fructueuse.

Les enseignants de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version intégrale de Jalons depuis le portail Éduthèque.

Se connecter:

eduthèque