L'inscription sur les listes électorales

29 décembre 2003
01m 53s
Réf. 04684

Notice

Résumé :

Le reportage évoque les modalités d'inscription sur les listes électorales et les réformes récentes du code électoral (inscription automatique des nouveaux majeurs, participation des citoyens de l'UE aux élections municipales et européennes).

Date de diffusion :
29 décembre 2003
Source :
Lieux :

Contexte historique

La loi du 10 novembre 1997 prévoit que les jeunes atteignant l'âge de 18 ans après le 1er mars de l'année en cours, date d'entrée en vigueur des nouvelles listes électorales, y seront inscrits de manière automatique. Les noms des personnes à inscrire sont fournis par l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) grâce à la liste des participants à la journée d'appel de préparation à la défense. Depuis février 2007, le code électoral prévoit qu'une cérémonie sera organisée en mairie en présence du préfet. Il s'agit de remettre aux jeunes de 18 ans inscrits automatiquement sur les listes électorales leur carte d'électeur afin de leur signifier leur droits et devoirs de citoyens.

Cette mesure vise à faciliter l'accès au vote afin d'enrailler la montée de l'abstention chez les jeunes. Elle n'a pas suffi à elle seule, puisqu'au premier tour des élections présidentielles de 2002, le pourcentage des votants ne s'étant pas déplacé a atteint 28%, parmi lesquels 34% des 18-24 ans. Les personnes de plus de 18 ans qui ne relèvent pas de cette procédure automatique (acquisition de la nationalité française après 18 ans, déménagement dans une nouvelle commune) doivent effectuer une démarche individuelle auprès de leur mairie afin d'être comptabilisé sur les listes à partir du 1er mars de l'année suivante.

Avant les élections présidentielles de 2007, des associations comme" AC lefeu" ou "Votez banlieues" se sont mobilisées avec le soutien des partis politiques pour encourager l'inscription des jeunes de plus de 18 ans sur les listes électorales. A la différence de la France, dans de nombreux pays européens (Allemagne, Italie, Belgique, Espagne, Pays-Bas, Danemark), l'inscription et la prise en compte du changement d'adresse s'effectuent de manière automatique (sauf en Grande-Bretagne et au Portugal).

Emeline Vanthuyne

Éclairage média

Ce reportage diffusé au journal télévisé de 20H de France 2 vise à inciter les citoyens à aller s'inscrire sur les listes électorales. Deux jours avant la clôture des listes, ce sujet s'intéresse davantage aux modalités pratiques qu'aux véritables enjeux politiques des élections régionales et européennes, qui se dérouleront l'année suivante. Les images sont filmées à l'intérieur d'une mairie (dont la localisation exacte n'est pas précisée) afin de recueillir des témoignages de personnes venues s'inscrire au dernier moment. Les personnes interrogées ne donnent ici pas de véritables motivations citoyennes à leur inscription sur les listes électorales mais évoquent plutôt des nécessités pratiques (changement de domicile). Le journaliste explique alors la procédure générale à suivre pour s'inscrire sur les listes, à l'aide de schémas apparaissant en incrustation. Il rappelle également les nouvelles mesures mises en place dans le code électoral. Les jeunes qui atteignent la majorité sont inscrits automatiquement sur les listes électorales. Les citoyens des pays membres de l'Union Européenne résidant en France peuvent participer au scrutin municipal ou européen.

Ce reportage donne donc beaucoup d'informations pratiques en insistant (à l'image des personnes interrogées) sur le devoir du citoyen mais sans réellement rappeler l'importance des échéances électorales dans la vie démocratique du pays (pas d'évocation des conséquences de l'abstention sur le scrutin présidentiel de 2002). Seuls les entretiens effectués auprès des membres d'associations militant pour l'exercice du droit de vote rappellent que la démarche citoyenne dépasse la simple inscription sur les listes électorales : il s'agit de comprendre les réels enjeux du vote. On remarque d'ailleurs différents plans fixes sur des affiches et prospectus évoquant la nécessité d'exprimer sa voix dans les urnes.

Emeline Vanthuyne

Transcription

Inconnue 2
D'accord.
Inconnue
Vous recevrez votre carte électorale juste avant les élections normalement, donc régionales qui ont lieu le 21 mars et 28 mars.
Alexandre Kara
Pour les retardataires, plus que quelques heures pour s'inscrire sur les listes électorales, que ce soit par conviction ou pour des raisons plus pratiques.
Inconnue 2
J'ai jamais raté aucune élection, et je veux pas en rater une, donc voilà.
Inconnu
J'étais inscrit dans le Nord mais bon comme maintenant j'habite ici pour mes études, j'ai dû venir à la mairie.
Alexandre Kara
En effet, si vous avez déménagé, vous devez vous inscrire à la mairie de votre nouveau domicile. En revanche, pour ceux qui atteignent la majorité, l'inscription est automatique. Une mesure critiquée par certaines associations qui préfèreraient plus de volontarisme de la part des jeunes.
Lynda Asmani
Je crois que c'est une vraie démarche, et c'est la raison pour laquelle nous sommes vraiment opposés à la, l'inscription automatique, parce ce que la démarche en elle-même a du sens. Et le fait d'être attaché, de se sentir attaché à une république, à une nation, et d'aller faire cette démarche, c'est tout le sens justement de la citoyenneté.
Alexandre Kara
A l'association Civisme et Démocratie, voilà 20 ans que l'on milite pour faire voter les Français. Mais il est plus facile de mobiliser pour l'élection présidentielle que pour les régionales et les européennes.
Jean-Marie Montel
Ce sont de toute façon des élections qui ont, qui sont traditionnellement assez peu mobilisatrices, en terme de participation électorale, parce que ce sont des enjeux flous, ce sont des enjeux un peu complexes...
Alexandre Kara
Complexe aussi car aux européennes, tous les citoyens de l'union résidant en France peuvent voter.
Inconnue 3
En tant que Britannique, puisque je n'habite plus en Angleterre depuis 30 ans, je n'ai plus le droit de vote en Angleterre, donc le seul droit de vote que j'ai est en France.
Alexandre Kara
Régime d'exception pour les ressortissants des 10 nouveaux pays, ils auront jusqu'au 15 avril pour s'inscrire sur les listes électorales.
David Pujadas
Un mot d'économie à...